dimanche 10 décembre 2017

Mon instant Johnny à moi...

6 Décembre 2017
Impossible d’échapper à l’information du jour, tous les médias ne parlent que de cela…
Johnny Hallyday est mort.
Les Flashs  d’information et les éditions spéciales sont sur toutes les chaînes.
La nouvelle est tombée à 2h45 du matin, il est 6h du matin, tout le gratin people dort encore et les journalistes n’ont rien pour tenir l’antenne des heures durant alors on nous diffuse en boucle le Tweet de Laeticia qui déclare que « Son Homme n’est plus »  et une rétrospective de ses plus gros succès…

Lorsque j’ai entendu je ne sais plus quelle personne interviewée déclarer que chaque Français avait au minimum un souvenir de sa vie qui avait été bercé par une musique du Rockeur, j’ai tout d’abord pensé à une ou deux soirées entre copains où nous avons entonné le fameux « Allumer le feu » en riant… Que voulez-vous, je ne suis pas une fan.
J’avais beau réfléchir et fouiller ma mémoire, je ne voyais pas d’autre souvenir jusqu’à ce que les premières notes de cette chanson résonnent dans mon salon…

Cela faisait plus de 20 ans que je n’avais pas écouté cette mélodie et en 3 minutes 48’ tout est revenu à mon esprit…

Mes 17 ans, mon année de première en section Artistique dans ce Lycée dont le simple nom fait ressurgir mes meilleurs souvenirs scolaires.
Mes trois copines inséparables, nos 400 coups, mon chéri de l’époque avec qui j’étais depuis près de 6 mois …
Et puis LUI, ce mec qui ne me laissait pas indifférente et que j’ai repéré dès le premier jour de la rentrée des classes dans le parc qui nous servait de cour de récréation…
Je me revois marcher au milieu de mes copines en nous racontant nos vacances d’été à tour de rôle, Virginie qui passait tous ses étés à Ourtin plage à faire du surf avec son frère, Stéphanie qui n’était pas partie parce que ses parents travaillaient trop et moi qui revenais de la côte d’opale, deux mois au camping avec ma bande de copains… Et je l’ai croisé, il ne m’a même pas remarqué mais je me souviens de mon trouble ce premier jour où je l’ai aperçu…
Je me souviens de ces entre-cours à le chercher discrètement du regard parce que quelque chose d’indescriptible m’attirait chez lui…
Jusqu’aux jours où mes copines finirent par remarquer quelque chose… Intriguées elles voulurent comprendre pourquoi je décrochais parfois de nos conversations et qui je suivais ainsi du regard… 
Je me souviens de leur réaction quand je leur ai parlé de lui, de leur :
- « Le grand brun là-bas avec les cheveux mi-longs et le polo Eden Park??? Bof… Je ne vois pas ce que tu lui trouves… Mais euh… Et ton chéri ??? » et de ma réponse :
- « Je ne le connais pas, je ne sais même pas comment il s’appelle, mais quelque chose en lui me fascine, m’attire…c’est plus fort que moi… »

Je me souviens de ces heures hebdomadaires de Devoirs surveillés le mardi matin de 10h à midi dans la grande salle d’étude et de ma stupeur lorsque j’ai découvert qu’il serait mon voisin chaque semaine pendant 2 heures… Sur tout le lycée, la trentaine de classes, le millier d'élèves, la Vie avait fait en sorte que nos deux classes de section totalement différentes aient le même créneau pour les DS et mieux encore que l’ordre alphabétique de son nom en fasse mon voisin…
Je connaissais maintenant son prénom… 
Je me souviens avoir pensé en souriant « Diable ! Comment un mec aussi sexy peut-il porter un prénom pareil??? » lol

En 3 minutes 48, je me suis souvenue de notre complicité croissante de semaines en semaines, mais qui se limitait à ces deux heures de devoirs coef’ 3 par semaine et quelques sourires échangés au restaurant scolaire ou dans les couloirs du lycée, sourires qui avaient toujours le don d’illuminer ma journée aumoins autant qu’ils me déstabilisaient… J’étais pourtant en couple avec un jeune homme que j’aimais sincèrement et ne comprenais pas l’origine de cette attraction totalement incontrôlable et sans fondement puisque nous ne pouvions prétendre nous connaître.

L’année scolaire s’est écoulée inexorablement, les cours se sont terminés quelques semaines avant le mois de juillet pour la préparation du bac Français et les vacances ont succédé à l’examen… Les 3 mois sans le voir me déprimaient mais je comptais sur eux pour me remettre les idées en place...
Ces vacances tinrent leurs promesses mais bien malgré moi puisque je fus victime cet été là d’un terrible accident de voiture… 
Voiture contre Vélo, le combat n’est pas très équitable et si mon chauffard ivre s’en est tiré indemne, ma colonne vertébrale n’a pas résisté à mon vol plané par dessus la voiture et ma chute inconsciente sur la route. J’ai donc passé une grande partie de mon été dans les hôpitaux, d’abord celui d’Abbeville dans la Somme, puis transférée en neuro-chirurgie à Lille puisque je représentais un cas d’étude précieux : une de mes vertèbres en plus d’être fracturée et tassée avait vrillée sur elle-même laissant miraculeusement ma moelle épinière intacte…

Ma rentrée des classes en terminale fut très compliquée… Mon état de santé ne me permettait plus de porter mes 10 kilos de matos artistique et encore moins de supporter l’heure de transport en commun et de marche qui me séparait du lycée, un transport en ambulance a donc été mis en place pour que je puisse poursuivre mes études le plus normalement possible, si tant est que débarquer au lycée  tous les matins en ambulance puisse être considéré comme « normal »!
Je me souviens de ce jour de la rentrée où mes copines me dirent que « J’avais finalement eu du flair et que toutes les filles de terminale ne parlaient plus que de ce beau mec tout bronzé qui avait fait sa rentrée en Terminale STT" … Il avait coupé ses cheveux, perdu quelques kilos et était devenu en 2 mois le mec sur qui toutes les filles ou presque se retournaient niaisement persuadée qu’il était nouveau dans l’établissement !
Est-il utile de préciser qu’en plus d’être sexy et charmeur il était maintenant canon et que cela avait très vite balayé mes 3 mois de raison.

Avec une fracture de la colonne vertébrale non stabilisée à 18 ans, la vie se complique sérieusement, le cercle d’amis diminue considérablement à mesure que l’on ne peut plus participer aux sorties et soirées de groupe, même le petit copain finit par prendre ses distances et renoncer et on finit par se retrouver très vite plus proche du personnel médical de soins réguliers que des jeunes de nôtre âge… 
Le chauffeur de l’ambulance avec qui je passais 1 heure et demi chaque jour dans les bouchons est vite devenu un copain  mais mon confident de l’époque s’appelait Dominique et était Kiné dans un centre de rééducation pour sportifs de haut-niveau… J’avais gagné ma place dans ce centre au regard de la particularité de mon dossier médical et de cette fracture que personne n’expliquait alors il me fallait les meilleurs de leur domaine.
Combien d’heures j’ai passé sur sa table à discuter pour ne pas me focaliser sur la douleur… Un lien s’est tissé de séance en séance avec un deal entre nous : "OK je parle de moi et me confie, mais une confession de moi en vaut une de toi !!! » 
Il voulait comprendre ce qui m’était arrivé, pourquoi j’étais seule alors que j’étais « belle comme un coeur et la tête bien remplie » qu’il disait,  alors je lui ai parlé de mon chéri  de plusieurs mois qui s’ était fait la malle et que je n’avais pas retenue parce que mon coeur battait pour un autre que je ne connaissais même pas… Je lui ai confié toute l’histoire en échange de ses confessions sur sa femme et ses enfants…

Et puis un soir après une séance particulièrement douloureuse où beaucoup de larmes de douleur avaient coulées et qui avait duré un peu plus longtemps que prévue, je suis tombée littéralement nez à nez avec lui dans le cabinet … Genre comme dans les films au scénario couru d’avance où les deux protagonistes se percutent au coin d’une rue ou sur le seuil d’une porte… Et bien pareil ! J’ouvre la porte pour sortir et lui la poussait pour rentrer !!!
Sur les centaines de Kiné de la métropole Lilloise et le millier d’élèves du lycée comment était-il possible qu’il se trouve là, dans CE centre de rééducation à pousser la porte de MON kiné ??? 
Je ne sais pas exactement combien de temps je suis restée là debout, immobile, livide avant de faire un malaise et que Dominique me rallonge sur la table  pour que je reprenne mes esprits…
Je me souviens de ma confusion, de mon incompréhension, je me souviens avoir demandé à Dominique si il le savait, si il l’avait fait exprès, de lui avoir demandé plus fort comment c’était possible ? Pourquoi ???
Je me souviens de son regard perdu, de son incompréhension, il ne cessait de me demander si j’allais bien, il trouvait que mes propos n’avaient ni queue ni tête… Il était sérieusement inquiet pour moi jusqu’à ce que je lui explique tout bas pour ne pas qu’il entende à travers la porte :
-"Le garçon dont nous parlons depuis des mois… Mon coup de coeur irraisonné, celui pour lequel je n’ai pas retenu mon ex… il est là, juste derrière cette porte et il vient TE voir !!!! C’EST UNE BLAGUE OU QUOI ??? »
Je lui ai même demandé en regardant au plafond si il y avait une caméra cachée quelque part…

Dominique était stupéfait de l’ampleur de cette coïncidence qui marqua le jour où j’ai cessé de croire aux « coïncidences » dans ma vie…
Il m’expliqua que c’était un sportif de haut-niveau et qu’il venait se faire soigner ici suite à une blessure…
J’avais un Kiné/Ami plutôt chouette, il se trouve qu’il n’avait pas de secrétaire et devinez quels rendez-vous il prenait systématiquement à la suite du miens…
Forcément cela n’a pas arrangé mon petit coeur…

En même temps, les enfoirés venaient de sortir leur dernier album et je découvrais la reprise par JJ Goldman et Patricia Kaas  de « Je te promets » …  Une déclaration d’amour de toute beauté dont les mots me touchaient en plein coeur, un tube que je pouvais écouter en boucle laissant mon coeur rêver à celui à qui je dédiais secrètement ces phrases mais qui ne les entendrait jamais…

Et puis le jour de ma dernière séance chez le kiné qui correspondait à la dernière semaine de l’année scolaire arriva…
Ce jour là, mon ambulance me fit faux-bond et je dû décommander ma séance de la cabine téléphonique de mon lycée… Je n’ai jamais su ce qui s’était tramé, qui avait fait quoi, toujours est-il qu’alors que je pensais devoir attendre une demi-heure devant le lycée pour qu’un autre VSL vienne me chercher, une voiture s’arrêta à ma hauteur et quand la vitre du conducteur s’abaissa, Il me lança : Il me semble que l’on va au même endroit, je t’emmène, c’est vu avec Dom’ il t’attend !!!
Je me souviens être montée dans la voiture toute tremblante, m’être assise devant et avoir essayé de tenir une conversation en me maudissant de perdre autant mes moyens…Je me souviens avoir pensé qu’il ne semblait pas plus à l’aise que moi et qui lui aussi cherchait à parler de la pluie et du beau temps , nerveusement… Ridicule nous étions, ne nous mentons pas !!! 
Quand il finit par allumer l’auto-radio pour briser le malaise,  les premières notes de "Je te promets » retentirent dans la voiture alors qu'il s’arrêtait à un feu.
  • "Ouch…..  Voilà! »  souffla-t-il…  
  • "Oui Voilà, tout est dit" lui ai-je répondu alors qu’il montait le son laissant la musique totalement envahir l’habitacle… 
Nous sommes restés longtemps, très longtemps à nous regarder les yeux dans les yeux, en silence, avec une tension palpable  et les automobilistes derrière nous klaxonnèrent une paire de fois avant de nous sortir de notre torpeur et de rompre le charme de cet instant suspendu qui était à deux secondes de nous faire basculer…
J’avais la certitude de ne jamais pouvoir oublier les mots de cette promesse à jamais gravés dans mon coeur et dans ma tête... Et aux premières notes de musique tout est revenu, chaque phrase, chaque mot, je n'ai rien oublié.


Je te promets le sel au baiser de ma bouche
Je te promets le miel à ma main qui te touche
Je te promets le ciel au dessus de ta couche
Des fleurs et des dentelles pour que tes nuits soient douces

Je te promets la clé des secrets de mon âme
Je te promets ma vie de mes rires à mes larmes
Je te promets le feu à la place des armes
Plus jamais des adieux rien que des au-revoirs

J'y crois comme à la terre, j'y crois comme au soleil
J'y crois comme un enfant, comme on peut croire au ciel
J'y crois comme à ta peau, à tes bras qui me serrent
J'te promets une histoire différente des autres
J'ai tant besoin d'y croire encore

Je te promets des jours tout bleus comme tes veines
Je te promets des nuits rouges comme tes rêves
Des heures incandescentes et des minutes blanches
Des secondes insouciantes au rythme de tes hanches

Je te promets mes bras pour porter tes angoisses
Je te promets mes mains pour que tu les embrasses
Je te promets mes yeux si tu ne peux plus voir
J'te promets d'être heureux si tu n'as plus d'espoir

J'y crois comme à la terre, j'y crois comme au soleil
J'y crois comme un enfant, comme on peut croire au ciel
J'y crois comme à ta peau, à tes bras qui me serrent
J'te promets une histoire différente des autres
Si tu m'aides à y croire encore

Et même si c'est pas vrai, si on te l'a trop fait
Si les mots sont usés, comme écris à la craie
On fait bien des grands feu en frottant des cailloux
Peut-être avec le temps à la force d'y croire
On peut juste essayer pour voir

Et même si c'est pas vrai, même si je mens
Si les mots sont usés, légers comme du vent
Et même si notre histoire se termine au matin
J'te promets un moment de fièvre et de douceur
pas toute le nuit mais quelques heures …

La chanson s’est terminée avec notre voyage, Dominique m’attendait sur le Trottoir pour m’aider à monter mes affaires. 
L’instant avant de descendre de la voiture un « Waouuuuh » nous échappa simultanément, rien d’autre.
Nous avions tous les deux conscience que c’était la dernière fois que nous nous voyions et que le lycée terminé nos chemins se sépareraient, mais nous avons tous deux été incapables de tenter quoi que ce soit qui aurait pu changer le fil des choses…Il est des histoires non vécues qui laissent des souvenirs plus forts que des faits avérés...
Si j'avais voulu, Dominique m'aurait donné ses coordonnées... Je me laissais l'été pour faire le point sachant qu'il serait absent en Juillet et moi en Aout.
Un mois plus tard je rencontrais celui qui allait devenir mon mari  et avec qui je vis depuis plus de 20 ans maintenant.

Et il m’aura fallu 23 ans pour poser des mots sur un tendre souvenir d'adolescence, "mon instant Johnny à moi »...
Et vous? C'est quoi votre "instant Johnny à vous" ???


jeudi 11 mai 2017

Réjouissons nous de la saleté de nos enfants !!!!

19 heures à la maison, mercredi 10 mai 2017  c'est le coup de feu de la soirée...
Je m'active pour préparer le repas partagée entre la cuisine et le jardin pour le barbecue, entre deux je persécute ma tribu pour un peu d'aide et veille à ce que la grande ne se disperse pas sur son téléphone en mettant la table et que ma moyenne ne s'affale pas dans le canap' devant les clips entre deux allers et retours pour vider le lave vaisselle... Le papa n'est pas encore rentré, les chiens s'agitent de me voir en cuisine pensant que l'heure de la gamelle est proche... Dans la salle de bain le sèche linge bippe depuis déjà 5 minutes m'indiquant que le programme est terminé et que si je ne veux pas des vêtements tout froissés, il me reste moins de 5 minutes pour aller lui ouvrir le ventre et plier les 5 kilos de linge propre quotidien de la tribu...
Sauf que je ne dois surtout pas oublier de signer le chèque pour la cantine du collège, ni de rappeler à mon ainée qu'il ne lui reste que demain pour retirer le dossier de bourse Jaune ,  et de vérifier que l' URSSAF a bien effectué le prélèvement automatique parce que le trimestre dernier leur serveur a merdé et c'est pourtant à moi qu'ils ont facturé les pénalités de retard...
Je dois aussi m'occuper de deux de mes clients ce soir et j'ai beau réfléchir dans tous les sens , je ne suis pas posée avant 22 heures, même si plus rien ne se rajoute.
Je pense que ce genre de soirée et cette illustration de charge mentale doit parler à beaucoup de mères de famille...
Et donc à ce moment là mon petit dernier 10 ans débarque dans la cuisine en me disant "Maman va falloir faire une lessive parce que mes vêtements sont tout sales...regarde !!!"
Je me retourne pour jeter un rapide coup d'oeil et acquiescer histoire qu'il quitte les lieux et ne me ralentisse pas dans mon organisation réglée quasi à la minute quand je le découvre dans un état qui imposait  de lui même trempage et détachant avant lavage !
Fatiguée de ma journée et de ce rajout de travail j'ai ouvert grand la bouche prête à balancer à plein poumons  un truc du genre :

- ARRRRGLLLL !!!! 
MAIS CE N'EST PAS JUSTE SALE ÇA !!!!! 
TON PANTALONS ETAIT BLEU CIEL 
ET IL EST TELLEMENT PLEIN DE POUSSIÈRES 
QU'IL EST GRIS!!! 
CINQUANTE NUANCES DE GRIS 
DES FESSES AUX GENOUX 
EN PASSANT PAR LES JAMBES !!! 

MAIS CE N'EST PAS POSSIBLE ! 
COMMENT TU FAIS POUR 
RENTRER AUSSI  NOIROUF !!!! 
TON TEE-SHIRT EST TACHÉ DE CHOCOLAT, 
RUINÉ DE SUEUR , 
BIEN ÉLIMÉ DANS LE DOS D'AILLEURS !!! 

TU NE PEUX PAS FAIRE UN PEU 
ATTENTION A TES AFFAIRES !!! 
TU CROIS QUE JE N'AI QUE ÇA A FAIRE  
QUE DE PASSER MA VIE A FAIRE DES LESSIVES ??? 
JE SUIS TA MAMAN PAS TA BLANCHISSEUSE !!! ...


Mais rien n'est sorti...
Avant que ma fatigue et ma colère de ne voir qu'une charge de travail supplémentaire ne s'expriment, la réflexion et la raison avaient repris le contrôle...

Evidement, crier ne sert à rien comme c'est écrit dans tous les bouquins d'éducations positive  et bienveillante...
Evidement, j'en ai bien conscience la majeure partie du temps, mais il y a des moments où on crie et on se dit après coup que finalement, à part nous décharger nous de ces mauvaises énergies, cela n'a servi à rien... Pire ! L'enfant crié se retrouve alors chargé de toute cette colère et la déchargera a son tour sur quelqu'un d'autre , bien souvent les frères ou soeurs, qui à leur tour... Et ainsi de suite...
Enfin Bref vous avez compris !




Mais au delà de cela, j'ai pris conscience que si mon petit homme était si crado à 19h c'est parce qu'il avait passé son après-midi à faire du roller-derby avec sa soeur sur le parking de la gare, qu'il était tombé souvent, qu'il s'était relevé encore et encore pour apprendre et s'amuser au lieu de rentrer en chouinant pour se poser devant la télévision...
Ils avaient passé du temps ensemble, goûté assis par terre n'importe où parce qu'à 10 ans on s'en fout et on s'assoit ou on veut et quand on veut et que cela fait partie des privilèges des enfants...
Et oui, nous les adultes avons trop souvent perdu cette liberté, dépassée par des contraintes qui n'existent que dans nos têtes et qui comprennent souvent l'interprétation et le regard des autres ou juste le "ça ne se fait plus à notre âge"...
De midi à 19 heures, ils avaient bricolé dans le garage avec leur papa, fabriqué un spinner avec des vieux roulements de skate et des serre'clips, imaginé,  crée, patiné, rit...
Ils se sont fabriqués des souvenirs loin des télévisions, des consoles de jeux, des écrans de téléphone portables... Ils ont vécu une vie d'enfant que j'ai presque envie d'appeler "à l'ancienne"...

Le soir ils étaient fatigués, éteints même, il n'ont pas eu besoin de berceuse pour s'endormir et il n'a pas fallu leur demander 5 fois d'aller se coucher... Ils s'étaient tellement dépensés dehors que le sommeil fut aussi rapide que réparateur...

Alors je me suis dit que finalement, j'aimais quand mes enfants rentraient tout crapés !
Et je pousse même jusqu'à plus ils sont crapés, plus ils doivent être heureux!!!
Alors je n'allais quand même pas leur crier dessus pour une lessive...

Après quelques secondes bouche ouverte et silencieuse et sous le regard interpellé de mon petit homme, j'ai fini par lui demander si il avait passé une bonne journée !!!
Et son engouement à me répondre le "OH OUIIIIII ALORS !!!" Fut la meilleurs des compensations pour mon surplus de lessive...

jeudi 4 mai 2017

Lorsque bienveillance rime avec infinie patience...

Au lendemain de mes 40 ans, j'ai soudain envie de vous raconter une histoire, un petit morceau de ma vie , parce que je trouve que ce petit morceau mérite d'être partagé et pourra peut-être redonner de l'espoir à quelques lecteurs...

Il y a 16 ans j'ai emménagé dans ma maison (Lutin!!! déjà 16 ans !!!), nôtre havre de paix situé dans une impasse d'une quarantaine de maisons...
Un quartier merveilleux que tous nos visiteurs nous envient  et qui serait juste parfait si il était un petit peu plus ensoleillé et chaud.
Une rue qui ne ressemble à aucune autre rue que je connaisse et dans laquelle les gens se connaissent tous, se saluent par leurs prénoms, partagent les récoltes maraîchères de leurs jardins, organisent des trocs cerises contre framboises, salades contre patissons... Des soirées foot dans le jardin des uns, des apéros ou barbecue dans le jardin des autres...
Une rue avec des voisins généreux, avenants, qui se précipitent pour venir aider celui qui ramène un meuble trop lourd ou trop encombrant, qui se soucient de leurs prochains, prennent des nouvelles des enfants, les emmènent et les récupèrent à l'école si vous êtes malades ou que le travail vous retient...
Une rue dans laquelle on part en vacances sereins parce que l'on sait que 5 autres voisins ont proposé de veiller sur la maison, et dans laquelle on rentre avec le coeur plus léger car on y est chaleureusement accueillis à notre retour...
Bref, je pourrais vous parler de ma rue pendant des pages et des pages mais je pense que vous avez saisis l'essentiel...

Maintenant, dans ma rue comme dans toutes les autres rues , il y a aussi des gens qui sont moins sociables, plus renfermés, voire carrément isolés... Mais fort heureusement ils sont en minorité.
A mes yeux, cela ne fait aucune différence, je salue de la même manière chaque personne et me heurte parfois à des tempéraments plus ou moins susceptibles...
Ainsi il y a dans ma rue une femme d'une soixantaine d'année, peut-être même plus aujourd'hui qui ne salue jamais personne.
Chaque fois que qu'une personne lui dit bonjour elle va jusqu'à tourner la tête dans le sens opposé histoire d'enfoncer le clou de son silence.
Si l'on peut penser la première fois qu'elle est peut-être tout simplement mal lunée, les fois suivantes ne laissent guère de doute sur la nature de ses sentiments à nos égards.
Certains sont même allés jusqu'à conclure très rapidement que "c'est une vieille conne" avec des variantes du genre "aigrie", "présomptueuse" et j'en passe de plus éloquents et plus fleuris ...

Moi je suis plutôt du genre à penser qu'il y a du bon dans chaque personne et que cette femme devait être sacrément malheureuse pour en arriver à ce point. Alors je ne me décourage pas et je continue de lui envoyer toute ma bienveillance chaque fois que je la croise, la gratifiant d'un bonjour et d'un  sourire sincère, même si tous deux demeurent sans réponse je me dis que petit à petit, à force de recevoir de l'amour, cela devrait finir par rallumer un petit quelque chose au fond de son coeur...
Et je suis du genre têtue-buttée-bornée et persévérante !

Un jour,  il y a quelques années, en organisant pour la première fois la fête des voisins de la rue, je suis allée sonner chez elle car même si je n'ai jamais douté une seule seconde de son refus, je tenais à ce que chacun soit invité.
Elle a ouvert son portail et m'a hurlé dessus que j'étais gonflée d'oser sonner ainsi chez elle alors que je ne lui disais jamais bonjour et a fini par me jeter un pot de fleur à la figure avant de me claquer la porte au nez !
Le pot de fleurs esquivé de justesse, je suis restée immobile un long moment me demandant si je n'avais pas rêvé ces dernières minutes totalement délirantes...
Objectivement j'étais quasiment la seule personne de la rue à chercher encore à lui adresser la parole et elle m'accusait moi, de ne jamais dire bonjour alors que cela faisait déjà quelques années que les rares fois où je la croisais je ne manquais jamais une salutation sans jamais la moindre réponse ni le moindre regard !

Méa culpa j'avoue tout ce soir là je suis rentrée chez moi en grommelant que c'était une vieille conne et que son cas était perdu et qu'elle pouvait bien aller se faire voir !!! (Et encore je vous la fait courte et soft car ce n'était peut-être pas tout à fait les mots exacts employés ce soir là :-P )

Une fois la colère dissipée, le lendemain matin, je me suis souvenue de mes formations de psychologie et du fait que bien souvent les personnes en détresse accusaient leurs proches de ce qu'elles se reprochaient elles-mêmes... Ainsi se reprochait-elle de ne jamais me saluer... Tiens donc !
Il y avait donc bien quelque chose qui évoluait et son cas n'était peut-être pas tout a fait perdu !
Vous auriez dû voir sa tête le lendemain de l'incident diplomatique lorsque je l'ai salué de mon plus beau sourire, ni hypocrite ni en colère, juste avec empathie et bienveillance...
Elle ne m'a pas répondu pour autant...

Mes enfants grandissaient , les années s'écoulaient ponctuées de :

- Mamaaaaaan, regarde voilà la dame qui ne dit jamais bonjour ! Mais pourquoi tu veux qu'on continue de lui dire bonjour alors qu'elle ne nous répond jamais ?
- Parce que je crois que cette femme doit être terriblement seule et malheureuse pour en arriver là, alors nous qui avons la chance d'être heureux et entourés d'amour, il est de notre devoir de le distribuer autour de nous, et crois moi que c'est peut-être celle qui en a le plus besoin autour de nous.

Ou :

- Mais maman ça va faire 10 ans que tu lui dit bonjour et que tu lui souris chaque fois que tu la croises! Si elle devait te répondre je pense qu'elle l'aurait fait un jour !!!
- Et bien un vieux dicton dit que tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir... Je persévère...

Au  bout de 14 ans, j'ai finit par penser qu'elle ne me répondrait jamais... Mais je ne voulais pas me résigner à ne plus la saluer car cela aurait été comme si sa tristesse et son chagrin avaient eu raison d'une partie lumineuse de moi, alors j'ai décidé de continuer, encore et encore, même si jamais je ne devais recevoir le moindre regard...

Et puis cet hiver, le miracle se produisit!!! Un matin ou je n'attendais plus rien depuis plus de 2 ans... Elle ne détourna plus le regard et bredouilla un "Bonjour" si faible que je me suis demandée si je ne l'avais pas rêvé !!!! Je me suis figée dans ma marche, la bouche ouverte incapable de répondre quoi que ce soit tandis qu'elle continua sa course comme si rien ne s'était passé !
Je n'avais qu'une envie : celle de courir à sa poursuite, l'interpeller par le bras et lui dire :

- Vous m'avez bien dit bonjour là ? Je n'ai pas rêvé hein ???
Lutin !!!! Ca vous aura pris 16 ans pour me dire enfin bonjour !!!! 

J'avais envie de la prendre dans mes bras, de lui faire un câlin limite en la faisant tournoyer cette petite mamie! J'avais envie de l'embrasser sur les deux joues et de la remercier!!!
Bon je ne voulais pas non plus l'effrayer de peur que ses prochains mots ne soient pour  2031 alors je n'ai rien dit mais je suis rentrée à la maison avec le sourire jusqu'aux oreilles  et une chaleur inédite dans le coeur ! J'avais réussit !!! Cela m'a prit 16 ans ! LUTIN !!! SEIZE ANS !!!!


La semaine suivante, le bonjour était un peu plus audible, la suivante plus franche encore !
Le mois dernier elle nous a même encouragé dans nos travaux extérieurs sous le regard médusé de nos enfants qui jouaient dehors !!!!

Pourquoi je vous raconte cela aujourd'hui ?
Pas seulement pour vous offrir la confirmation que je suis suffisamment ravagée pour saluer chaque semaine une personne qui ne m'a jamais répondu en 16 ans, soit à peu près 832 fois sans compter les années bissextiles !
Non ce que je voulais partager c'est le message de foi en l'immense pouvoir de la bienveillance, de l'amour et surtout de la patience !!!
Il y a du bon dans chacun d'entre nous, et certaines personnes ont été tellement malmenées par la vie que cette part de lumière est enfouie si profondément en elles qu'il faut 16 ans pour la faire émerger, mais quel bonheur de voir la lumière se rallumer au fond de leurs yeux !!! Ce sont des précieux cadeaux de la vie...qui se partagent et c'est ce que j'ai fait ce soir...
J'espère que cet article changera votre regard sur "une conne de voisine" , "un abruti de client" ou "un odieux personnage", qu'il vous permettra de l'aider à retrouver la foi et la confiance en l'autre et que vous serez gratifiée d'un précieux sourire que jamais de votre vie vous n'oublierez...

mercredi 23 novembre 2016

Substitut de yaourt aux fruits onctueux et crémeux... Sans lactose et en 6 minutes montre en main !!!!

Voilà des mois et des mois que je cherche un subtitut de végétal de yaourt digne de ce nom...
Des mois que je rêve de publier cet article!!!!
Pas une crème dessert façon Danette... Ca j'ai déjà...(Recette ICI en remplaçant la farine par de la fécule de maïs ou de pomme de terre)
Non! Je voulais un truc genre les yaourts au fruits "Paniers de fruits de Yoplééé" quoi! Et avec des morceaux de fruits c'est encore mieux :-)

Et ça y'est j'ai enfin trouvé !!! Yihaaaaaaaaa!!!!
Désolée la photo n'est pas très jolie mais on y voit bien la texture onctueuse et veloutée.


Pour réaliser cette merveille de dessert, il vous faut :

• 2 tasses de Framboises (Fraîches ou surgelées mais décongelées)
• 4 CS de sucre
• 3 gouttes d'extrait de vanille ou 1 des 4 CS de sucre vanillé
• 400g de Tofu Soyeux (Si vous n'aimez pas le Tofu ne fuyez pas !!!! Je vous explique en dessous...)

Cela faisait un moment que j'avais cette recette sur ma liste de recettes à tester mais je repoussais car je ne suis vraiment pas fan du Tofu que je trouve caoutchouteux et fade... Je me force à le cuisiner, l'épicer, le relever, l'agrémenter pour sa source de protéines et en alternative à la viande mais je ne voyais pas comment je pouvais me régaler avec du Tofu dans un dessert! 
C'était sans connaître le Tofu Soyeux (vendu au rayon frais de la Biocoop à coté des Tofu, fumé, lactofermentés etc etc...)

Pour réaliser le dessert, rien de plus simple il suffit de tout fouetter ensemble pendant 5 vraies minutes  (puissance max), puis de mettre au frais dans des ramequins.
Ceux qui aiment les morceaux de fruits peuvent en rajouter à la fin.
Y'a plus qu'à mettre au frais quelques heures avant de déguster !

Alors ceux qui chipotent me diront que ce yaourt végétal ne possède pas les bienfaits des "vrais yaourts" fermentés, ce qui est exact... Lui il est fondant, crémeux, délicieux mais dépourvu de probiotiques. Alors pour ceux qui veulent des probiotiques pas cher (sans piquer le lait d'un veau lactose, suivez ce lien !

Et bonne régalade !!!

mercredi 16 novembre 2016

Calendrier de l'avent Bio et Bon...

Ca y'est les calendriers de l'avent ont envahis les rayons des supermarchés avec leurs lots de chocolats dégueux', de nanoparticules (Calendriers -M's) et autres cochonstées vendues à prix d'or...

Alors ces calendriers sont toujours tentants, pis les enfants en raffolent... Donc il est clairement difficile de passer outre en décembre, alors je me suis mise en quête d'un calendrier Bio...
Et j'ai trouvé !
Non pas à ma Biocoop préférée pour une fois (Peut-être pas encore en vente), mais à Auchan (qui soit dit en passant a triplé son rayon Bio et doublé son rayon sans gluten/sans lactose)

Ce calendrier le voici :


Vendu pour moins de 7 euros par Robin du Bio, il offre des chocolats équitables et Bio pour le même prix que les cochonstés de -inder , -m's ou de -ilka ...
Bon alors il n'est pas encore "Ecologiquement Parfait" puisque le chocolat provient de  Saint-Domingue, mais c'est pour l'instant ce que j'ai trouvé de mieux et de plus accessible...

Ca méritait bien une petite page de pub ça !!!
Et si vous trouvez mieux ou aussi bien n'hésitez pas à laisser un lien ou quelques lignes en commentaire....

mardi 15 novembre 2016

Du " Foie Gras " sans gavage c'est possible... Et c'est fait maison !!!!

Les fêtes arrivent à grand pas, et déjà dans les magasins fleurissent les offres de foie gras...

Avant, dans une vie antérieure pas si lointaine, j'adorais le foie gras... Mais cela c'était avant de savoir comment il été fabriqué et la souffrance animale que cela impliquait...
Alors je ne vais pas vous offrir un laïus sur le sujet et vais plutôt me concentrer sur ce que l'on peut faire pour changer cela...

Gourmands que nous sommes, nous avons donc cherché un substitut digne de ce nom...

Nous avons goûté les pâtés végétaux de type "Faux-gras" et même si ils étaient très bons, pas un ne rivalisait réellement avec le véritable foie-gras, pas même celui de Gaïa.

Nous nous sommes alors mis en quête d'une autre alternative... Et nous avons trouvé, testé, modifié, et adapté une préparation pour parvenir à une recette de "Foie Gras Home Made & sans Gavage" ou plutôt devrais-je écrire "Une recette de Foie Graissé Home Made"... Qui a trompé les beaux parents qui ne conçoivent pas les fêtes sans.
Trompé au point de nous demander si nous avions cédé à la gourmandise et remisé nos principes écologistes le temps des fêtes...
Alors une recette aussi bonne que du foie gras mais sans la maltraitance animale, ça se partage !!!

Voici donc notre recette pour deux blocs :

Nous avons opté pour des foies de volaille (ou de canard, selon ce que l'on trouve) mais non gavés, non malades, des foies de petites tailles vendus par paquet de 10 pour moins de 4 euros...Ou mieux achetés à la ferme si vous y avez accès, la photo étant ceux vendus en grade surface.


Ces foies, nous les avons graissés nous-même:
Pour cela nous avons choisis le meilleurs des beurres du commerce: cru, demi-sel, médaillé d'or... Bref, un pur délice, mon seul regret étant qu'il n'existe pas en Bio!
Alors j'entends d'ici les "Non mais du foie + du beurre, ça ne peut pas faire un foie gras!!!"
 Je ne vous cache pas que c'est exactement ce que je me suis dit quand j'ai découvert la recette... Mais rajoutez à cela épices et The petit ingrédient secret et vous verrez qu'aussi surprenant que cela paraisse, cela donne sacrément bien le change !!!


Pour la préparation , il faut commencer par dénerver les foies (enlever les nerfs/fils sur le foie)
Les miettes et morceaux de foie séparés, il faut alors les cuire à la poêle, à feu doux, dans une noix de beurre, Saler et bien poivrer pour relever (poivre aux baies roses = un peu de poivre de sichuan)...
Une fois cuits, nous les avons mixés au babycook avec les dès des 3/4 de la tablette de beurre et arrosé d'une lichette de bon whisky (Jack Daniels étant The petit ingrédient secret qui fait toute la différence)



Une fois la texture lisse obtenue, goûter la pâte et ajuster l'assaisonnement à votre goût avant de verser dans des emporte-pièces.
Laissez refroidir au Frigo et démoulez le bloc de Foie Graissé avant de servir...


En tout et pour tout, la préparation prend une petite demi-heure à laquelle il faut ajouter quelques heures au frais...
Attention les blocs de foie graissés ne supportent pas le contact avec du papier d'aluminium (transfert de métal qui colore le bloc) et n'aime pas trop rester à l'air libre, ici nous les mettons dans un tupperwaere de taille équivalente pour le conserver 48h, ou bien emballé dans du papier de cuisson.

Il n'y a plus qu'à vous régaler et partager la recette ...
Dites-vous que chaque personne qui fabriquera son "foie graissé" épargnera la souffrance d'un animal... Ca mérite bien un partage !!!

A chaque âge ses combats...

Depuis que mon petit homme est en âge de se faire entendre, je n'ai jamais pu lui couper les cheveux sans protestations.
Je ne vous parle pas de l'enfant qui ne veut pas qu'on lui coupe les cheveux parce qu'il veut continuer de jouer, ou qui refuse de rester assis à ne rien faire pendant que l'on s'occupe de lui...
Non, depuis ses 3 ou 4 ans Nahélé proteste parce qu'il veut les cheveux longs, et moi à son grand désespoir je les lui coupais tous les ans... Chaque début d'été, lorsque la mèche tombait dans les yeux, je dégageais tout très court et cela repoussait pendant 1 an, jusqu'à l'été suivant...
Et puis au printemps dernier je me suis dit qu'après tout... Si cela lui plaisait d'avoir les cheveux longs, après tout je ne voyais aucune raison de l'en empêcher ("Les cheveux longs ça fait fille" ou pire "Ca fait PD" n'étant pas à mes yeux des raisons valables! :-P )
Alors je lui ai laissé l'été pour décider, tout en pensant qu'à la sale longueur il renoncerait et me réclamerait de lui même les ciseaux...

C'était sous-estimer sa détermination...
A la rentrée de septembre, toujours aussi déterminé, nous coiffions avec patience la frange sur le côté avec l'aide du sèche-cheveu mais fin octobre, sa crinière ne voulait plus rien entendre... Encore trop courts pour être attachés mais bien trop longs pour être coiffés dignement, je ne voyais que le bandeau pour lui dégager le visage. Exit le serre-tête ou les barrettes trop féminins, l'option casquette serait condamnée au couloir pendant les cours, nous nous sommes donc mis en quête d'un bandeau masculin qui puisse accompagner mon petit homme jusqu'à son rêve de cheveux longs...

Et nous l'avons trouvé pendant les vacances ! Il ramena donc en souvenir de la montagne un bandeau de Trail Salomon qui accomplissait à la perfection sa mission et dont il était très fier !
Seulement les copains  abrutis de l'école n'ont pas vu cela du même oeil ! Et si il n'y avait qu'eux...

Le jour de la reprise, il essuya remarques, questions et moqueries sans trop se démonter...
Nous échangeâmes longtemps sur le constat de je ne sais plus quel philosophe qui dit que dans la société d'abord la masse se moque des précurseurs, puis se tait et observe avant de copier et s'approprier les choses...
Il se souvenait vaguement l'avoir déjà expérimenté lorsqu'il était le premier enfant du villach' a avoir une draisienne, que sur son passage les gens se moquaient de son vélo sans pédale, puisqu'au bout de quelques jours ils s'étaient lassés et lorsqu'un mois plus tard mon petit homme de 2 ans et demi faisait du vélo à deux roues sans aide sur le chemin de l'école plus un ne se moquait... 1 mois plus tard une seconde draisienne faisait son apparition... Depuis on les compte par dizaines !
Même expérience avec la trottinette il y a quinze ans que j'étais la seule adulte à assumer en ville pour mes 8km quotidiens.... Combien de fois ai-je entendu que ce n'était pas de mon âge, que j'avais piqué celle de mes enfants etc... Aujourd'hui nous sommes une dizaines de parents à sillonner les rues sur nos bolides dans l'indifférence générale...

Et l'après-midi il revint de l'école désemparé car c'était son professeur cette fois qui considérait qu'il devait se couper les cheveux et que ce bandeau n'était pas une bonne idée... le lui faisant remarquer devant toute la classe, n'ayant pour seul effet que de raviver critiques et commentaires.

Il a tenté le forcing pendant 3 jours lui demandant de ne plus le porter sous prétexte que "cela lui bouchait les oreilles et que du coup il ne devait plus entendre les cours" (ça ne s'invente pas ! :-(  )
Il lui répondit que le bandeau sur les oreilles le gênait bien moins pour travailler que les cheveux dans les yeux, mais le combat n'était pas gagné...
Il mit une bonne dizaine de jours à imposer son souhait dans l'école et à ne plus "subir" les réactions des autres...

Chacune de ces journées nous débrifions le soir sur le chemin de l'école la manière dont il avait géré les différentes réactions de ses camarades, des garçons moqueurs aux filles curieuses qui pensaient qu'il voulait se faire des chignons comme Violetta ...
Il me parlait de son agacement, de sa colère, avec ses mots à lui mais il avait besoin de beaucoup en parler.
Il ramena dans la cours des photos de beaux gosses surfeurs et skateurs les cheveux dans le vent et les choses retombèrent comme elles sont montées...

Aujourd'hui il arbore fièrement ses cheveux longs et moi je ne cesse de m'émerveiller de sa détermination et de son courage pour du haut de ses 9 ans, braver toute une cours de récréation et son professeur au nom de ses idées, de ses choix et de sa liberté !


Hier il était même heureux et fier de m'annoncer qu'un petit garçon de son âge lui avait confié être jaloux et souhaiter à son tour se laisser pousser les cheveux!!!
Heureux de constater qu'une fois encore l'histoire se répète et qu'après quelques jours de silence et d'indifférence, il est sur le point d'être copié et de montrer l'exemple...

Je ne sais plus qui a dit un truc du genre " Seul celui qui est capable de s'affranchir du regard et des opinions des autres est en mesure de connaître la véritable liberté" mais il est sur le chemin mon petit homme !!!

mercredi 9 novembre 2016

Chocolat Viennois Végan ... (Même qu'en test à l'aveugle, tout le monde jurerait qu'il est fait au lait de vache et de crème)

Je vous en parlais hier à la fin de mon article pour vous aider à réaliser votre premier Lait végétal , voici aujourd'hui ma recette de "Chocolat viennois Végan" Qui est tellement bon qu'il est difficile de croire qu'il n'y a ni lait, ni crème dans sa composition...

Pour 1 litre de lait végétal j'utilise donc :
- 100g de riz 1/2 Complet (vrac de la Biocoop)
- 16 noisettes
- 8 Amandes
- 4 noix de Cajou
- 2 cc de Sucre blond Bio
- 1 pincée de sel

Une fois le lait végétal filtré, je rince le blender avant d'y reverser le lait pour le mélanger à 2 cs de poudre cacaotée.

Avant de chauffer le lait, monter la chantilly végétale car elle est un petit peu plus longue à prendre qu'une chantilly traditionnelle...

Pour cette recette j'ai testé diverse chantilly végan, à commencer par celle de pois chiche...
Avec le chocolat chaud, c'est bien passé, ce n'était pas franchement dégueu' mais ce n'était pas un délice non plus  avec un arrière gout de pois sucré!!!
Puis je suis tombée sur une recette de chantilly de Coco... Et là ce fut la révélation !!!
Pour la faire rien de plus simple, il suffit d'une brique de crème de coco ( A ne pas confondre avec le lait de coco qui lui ne monte pas) et de sucre glace que l'on fouette ensemble jusqu'à convenance du sucre et de la texture...
La crème est assez longue à prendre (plus de 5 vraies minutes) mais elle fini par devenir onctueuse et peut jusqu'à tripler de volume.





Une fois la chantilly de Coco prête, la réserver au frigo le temps de la cuisson du lait.


Attention lors de la cuisson, le lait végétal qui a tendance à faire des dépôts attache très vite dans le fond de la casserole, bien avant les prémices de l'ébullition... Il faut donc le porter à ébullition en le remuant non-stop du début à la fin de la cuisson.
Une fois l'ébullition très proche, le lait à base de (poudre de) riz épaissit pour obtenir une texture digne des chocolats chaud à l'ancienne genre Banania recete à cuire... Mais sans le moindre ajout de fécule!


Une fois la texture souhaitée obtenue, rajoutez la chantilly de coco  par dessus et saupoudrez soit de copeaux de chocolat, soit de pralin, soit d'éclats de pistaches...


Ici nous servons ce chocolat viennois à nos invités et nombreux sont ceux qui nous disent 
-"Bah ! Il me semblait que vous ne consommiez plus de lactose ???"
Et ils peinent à nous croire lorsque l'on certifie que la recette est 100% végétale...
Mais le mieux pour se faire une idée c'est encore de goûter !!!
Bon appétit... Et n'hésitez pas à partager la recette ! 

mardi 8 novembre 2016

Fabriquer son Premier Lait végétal... Ce qu'il faut savoir pour se régaler et ne pas se décourager.

Lorsque j'ai arrêté le lactose, je me suis dirigée vers les laits végétaux Bio...
J'ai à peu près testé tous ceux en vente sur le marché avant d'arrêter mes choix sur les meilleurs rapports qualité prix pour le quotidien...
Mais chaque mois j'étais effrayée des sommes que me coutaient ces laits végétaux!
Alors, au regard de la liste plus que simpliste des ingrédients, je me suis dit que cela ne devait pas être bien compliqué à fabriquer...

Du coup je me suis lancée.... J'ai fait des dizaines, que dis-je des centaines de test  d'ingrédients de quantité, de préparation, avec ou sans trempages, cru ou cuits... Pour améliorer mes recettes jusqu'à parvenir à "Notre recette Parfaite" que j'avais déjà  partagé avec vous ici:
http://et-si-on-changeait-le-monde.blogspot.fr/2016/06/recette-de-lait-de-riz-maison-pas.html

Avec le temps et à force de galères je me suis équipée et je vous avais fait découvrir le Chufamix
(http://et-si-on-changeait-le-monde.blogspot.fr/2016/05/tests-et-critiques-du-chufamix-appareil.html)pour réaliser facilement des laits végétaux capables de rivaliser avec ceux du commerce mais je n'avais jamais abordé les aspects techniques de la préparation des laits...
En gros l'histoire de tous mes ratés qui vous aideront sans doute à améliorer vos recettes et j'espère persévérer sur cette voie jusqu'à trouver LA recette qui vous régale  et dont vous ne saurez plus vous passer...

LES EQUIPEMENTS :

Alors globalement pour obtenir des laits végétaux d'une texture équivalente à ceux du commerce, il faut un minimum de matériel mais on peut s'en sortir à à peu près tous les budgets...
-Pour les plus petits budgets, ceux qui ne sont pas très bien équipés en cuisine, l'investissement principal est un bon mixeur/plongeur... Le critère de sélection étant la puissance.

LE MIXEUR PLONGEUR :
Pour un lait végétal de qualité, 600W est le minimum. Les robots de 400 watts doivent tourner le double de temps pour parvenir au même résultat... Et quand il s'agit de 10 minutes chaque jour la différence de prix de quelques euros ne vaut pas le coup de mégoter.
Perso, j'ai grillé un plongeur de 400W (30€) de marque Braun en 1 semaine...
J'ai investi dans celui de marque Carrefour 600W (30€)qui a duré 2 ou 3 mois d'usage intensif quotidien (2 à 3 fois par jour pour ma famille nombreuse) mais il chauffait et je devais souvent interrompre la préparation ou bout de 3 ou 4 minutes non-stop...
Mais celui qui a battu tous les records, qui est imbattable au niveau prix et qui semble increvable est le Plongeur 600W Silvercrest (Lidl) à 16,99€ , qui pour ce prix là, ne chauffe même pas - Sans doute pour cela qu'il dure plus longtemps- !!! Alors il n'est pas en vente toute l'année mais précisément cette semaine et il repasse régulièrement tous les 3 ou 4 mois, Lui, c'est une valeur sûre et vous pouvez l'acheter les yeux fermés !



ELEMENTS FILTRANTS :
Le plus simple à mes yeux pour une production quotidienne d'1 litre maximum  étant le chufamix (tout est déjà dit à son sujet dans le lien...)
Mais il n'est pas la seule alternative... Surtout si vous en produisez en plus grande quantité.
Dans ce cas, je recommanderais plutôt ce que l'on appelle des sacs à Jus...


Ils existent en nylon ou en fibre naturelle (coton, lin ou soie) et contrairement au bon sens écologique, pour avoir testé les deux je recommande vigoureusement les sacs de nylon car leur entretien est bien plus simple et rapide, par ailleurs pour leur séchage je les roule quelques secondes dans un petit carré d'éponge et ils en ressortent quasiment secs, alors que ceux en fibres naturels mettent plusieurs heures à sécher, multipliant ainsi la prolifération bactérienne.

Au début je n'étais pas fan du sac à cause du coté "faut y mettre les mains" alors que je trouvais le chufamix plus hygiénique mais au regard du gain de temps sur le filtrage de 2 litres de lait, j'ai vite pris le parti d'un bon lavage de mains ;-) ...

Ces sacs à jus sont vendus en France entre 10 et 15 euros l'unité, mais j'ai commandé les miens sur ebay chine pour 3 euros les 5, reçus en 10 jours !
Juste lors de votre achat, veillez à ne pas prendre de sacs de moins de 30 cm de haut car pour 2 litres c'est le minimum du minimum pour le pressage. Sans quoi il faut s'y prendre en plusieurs fois et cela devient vite pénible.


LE BLENDER :

Pour ceux qui font une grande consommation quotidienne de lait végétal je ne peux que recommander l'usage du blender...
J'ai tenu quelques mois a sortir le Chuffamix 3 à 4 fois par jours,  et puis j'en ai eu marre de perdre tout ce temps quotidiennement alors que je manque de temps pour tant d'autres choses alors je me suis portée sur le choix d'un Blender suffisamment puissant pour pouvoir réduire en "quasi-farine" de la poudre d'amandes par exemple...
Après quelques recherches sur Google,  le Vitamix était en tête de liste de quasiment tous les sites...
Je me suis donc mise en quête de ce petit trésor et ai rapidement changé d'avis au regard de son prix exorbitant... 585 euros premier prix !!!
Après m'être saignée pour mon déshydrateur, cet achat était totalement impossible...
Me suis donc rabattue sur la seconde place du podium, son concurrent direct : L'Omniblend V avec bol spécial lait végétaux (pas la même forme que le bol traditionnel pour des laits plus fins) Qui lui est deux fois moins cher pour une qualité professionnelle et une garantie de 5 ans...
Avec 6 lames (pour 4 sur le Vitamix) qui tournent à 38 000 tours minutes, la finesse du lait est garantie. De plus  l'Omniblend possède des programmes minutés contrairement au Vitamix, ce qui permet de quitter la pièce et de le laisser bosser bruyamment sans nuisance sonore...


Depuis, mon Blender tourne matin et soir (petit dej' Gouters et soupe pour 6 personnes) et me fait économiser un précieux temps qui me permet d'ailleurs de reprendre du service sur mes blogs trop longtemps délaissés...

Après pour les budgets plus limités, Lidl fait également cette semaine un Blender qualité professionnelle qui rivalise parfaitement avec l'omniblend pour moins que la moitié de son prix puisqu'il est vendu 115 euros.
2000 watts, 32 000 Tours minutes, 6 lames également qui tournent à 480km/h... Autant dire que le blender n'est pas loin de décoller et heureusement qu'il y a les ventouses dessous... :-P

 



CRU OU CUIT ?
Concrètement, sur internet on trouve tout et son contraire...
Moi je pense avoir à peu près tout testé...
Les pires résultats étant avec :
- Du riz cuit ----> Lait Gluant qui ressemble plus au jus de cuisson de la casserole qu'à du vrai lait
- Le riz cru premier prix en sachet cuisson de 100g,  -----> Même résultat catastrophique et amidoné
- Les riz parfumés -------> Le parfum est très présent dans le goût du lait, donc pour patisserie ou chocolat chaud ce n'est pas top :-(
Donc très clairement  la réponse est CRU !!!
Aucun résultat avec riz cuit n'a été ne serait-ce que buvable...

Par contre il est important de RINCER le riz cru, la poudre blanche qui part à l'eau de rinçage donnant une partie du gluant au lait, je rince donc lait cru et oléagineux trempés ensemble dans une passoire avant de tout mixer.



DETAILS IMPORTANTS :

- Afin de bénéficier d'un max de vertus il est recommandé de faire tremper les oléagineux avant de les mixer afin d'activer le processus de germination et surtout de désactiver l'acide phytique contenu dans la peau brune des amandes et noisettes...
Ainsi je mets à tremper le matin mes graines pour le soir . Trempage dans de l'eau minérale car les graines vont s'en gorger et il est recommandé de bien prendre le temps de rincer l'eau de trempage à l'eau courante car elle est néfaste.

- Afin d'apporter à mes enfants les apports en calcium suffisants et de compléter les miens, j'utilise
une eau minérale riche en calcium et magnésium pour la confection des laits végétaux.
Contrex et Hépar étant les deux plus riches, nous avons opté pour contrex qui une fois par mois propose une offre commerciale d'un pack offert pour un pack acheté, divisant par deux notre facture.

- Les 2 cuillères à café de sucre et la pincée de sel sont vraiment très importantes dans la recette...
En quantité cela ne représente que peu d'ingrédients mais si il manque l'un des deux, mes gnômes le détectent à la première gorgée !


Voilà, je pense avoir tout dit, si vous avez la moindre question n'hésitez pas à la poster en commentaire, je vous répondrai et cela permettra aux autres lecteurs d'en profiter...

Demain, je vous poste les secrets de mon chocolat Chaud Viennois et Végan qui ferait jurer n'importe quel amateur de produits laitiers que la recette comprend Lait et Crème fraîche !







mercredi 15 juin 2016

Au secours j'ai une candidose systémique ! Je fais quoi ???

Vous êtes nombreux à m'écrire pour me demander quoi faire maintenant que vous avez posé le diagnostique de la candidose systémique... (Test ICI)
Beaucoup d'entre vous me disent avoir fait des tonnes de recherches sur internet et être perdus au milieu du flot d'informations contradictoires...


Et pour tout vous dire, j'étais comme vous:
J'ai passé des heures et des heures, que dis-je des nuits sur internet et je pense pouvoir affirmer que j'ai lu toutes les pages de tous les sites qui parlent de la candidose...
Me suis également offert le perfectionnement de connaissances via quelques vidéos hygiénistes sur Youtube pour mieux comprendre le fonctionnement de cette merde que je dois combattre!!!

J'ai lu à peu près tout et son contraire, de ceux qui préscrivent un traitement d'attaque avec des antifongiques chimiques, à ceux qui ont décidé de ne plus consommer le moindre sucre dans le but de couper les vivres aux candida en passant par ceux qui ont testé des remèdes naturels à base d'huiles essentielles ou autre...
J'ai lu les effets pervers de chacune de ces méthodes, et surtout j'ai porté mon attention sur les résultats à long terme... Car je me fiche éperdument de me sentir mieux quelques semaines, mon but à moi est d'en guérir définitivement, de guérir par la même occasion toutes mes allergies et de retrouver la pleine santé !!!
Ce qui m'a immédiatement permis de rayer l'option "exit le moindre sucre pendant une semaine/1 mois/6 mois"... Dès que l'on stoppe le régime restrictifs les candida reviennent encore plus nombreux et renforcés par l'épreuve qu'ils ont traversé pour survivre... Eh le champignon est adaptogène, un des meilleurs en son genre... Sans compter que le sucre est avant tout le principal carburant de nos cellules...

L'option traitement d'attaque radical  est également à proscrire pour ceux qui ont de nombreux symptômes car le Die-Off des candida, aussi appelé syndrome Jarich Herxheimer serait alors bien trop violent à coté de ce que le corps peut supporter ( Pour rappel, le candida en mourant libère la bagatelle de 68 toxines qui se répendent alors dans l'organisme et que le corps doit nettoyer occasionnant au passage divers maux... Tuer massivement tous les candidas libèrerait une quantité de toxines totalement ingérable pour le corps ce qui rendrait alors terriblement malade... très peu pour moi, je le suis déjà bien assez comme cela!!!) - Découvrez ici mon article : "Plus je soigne ma candidose plus je vais mal"-

Et puis il y a mon instinct...
Celui qui me pousse à chercher encore et encore dans telle ou telle direction, celui qui me fait avancer quand je fais table rase de mes doutes et que je m'en remets à mon corps... à ce qu'il essaye de me dire, à ce que j'en comprends...
Il y a mon instinct et il y a "les signes"...
Ceux qui viennent confirmer  des doutes, offrir le petit déclic qui nous manquait quand les doutes ou la peur nous paralysent...
Eux qui ne m'ont jamais trahi me poussent vers une approche que ma logique valide...

J'ai décidé de ne pas me battre CONTRE les candida...
(attention je n'ai pas écrit que j'avais décidé de ne rien faire!)
J'ai décidé de mettre en place un autre système en parallèle, une flore bactérienne qui sera plus forte que les candida, j'ai décidé de modifier mon terrain, d'en créer une nouveau, meilleurs qui leur rendra  la vie impossible !!!
Ce sera peut-être un peu plus long... Mais je suis persuadée que j'ai tout à y gagner.

Et les bactéries bénéfiques les plus aptes à re-coloniser mes intestins sont les lactobactéries !
Ce sont elles qui en temps normaux ( comprenez dans un contexte de bonne santé) régulent les candida...
Mes lecteurs savent déjà comment faire le plein de lactobactéries sans consommer de produits laitiers (mauvais pour la santé, acidifiants, déminéralisants et j'en passe!) puisqu'en plus avec cette P***** de candidose je suis devenue intolérante aux produits laitiers que je ne peux même plus prendre "juste le temps de me soigner"...
Pour les nouveaux voici le lien sur les pro et prébiotiques  les moins chers et les plus efficaces pour lutter contre la candidose...
Voilà maintenant un peu près de 4 semaines que je bois 1 litre de kéfir de fruits par jour et les améliorations ont dépassées mes espérances...
Je vous l'ai écrit, j'ai eu un gros passage à vide avec de violentes réactions de Herxheimer...
Des jours vraiment très difficiles où il m'a fallu beaucoup de force mentale pour m'accrocher et garder le cap... Des jours où j'ai dû aller puiser au plus profond de moi les ressources pour garder la foie en mon instinct et ne pas replonger dans les modes de pensées classiques de notre médecine conventionnelle ... Alors que tous mes proches non-initiés ne cessaient de me répéter :
- "Mais enfin arrête de prendre tes bactéries de merde, tu vois bien qu'elles te rendent malade !"
Ou :
- "Et donc plus tu prends du Kefir et plus tu es malade!!! Et tu penses réellement que tu guéris alors que tu es malade comme jamais ???"
Ou encore :
- "Quand tu prends quelque chose et que derrière tu es malade, c'est que cette chose ne te convient pas ...tu en as conscience au moins???"
Ces phrases je les ai entendues des dizaines de fois... Certaines fois, lorsque j'étais en forme et que j'avais la force de garder la foi, cela allait encore, je prenais le temps de leur expliquer le processus de nettoyage du corps... Les réactions engendrées... Etc...
Et puis il y a eu les soirs de fatigues après des journées un peu plus difficiles que d'autres où ces phrases ont semé le doute... Ces soirs où j'aurais bien tout envoyé balladé et aurai bien filé à l'hôpital comme me le conseillaient mes proches puisque mon état s'était tellement dégradé que je n'étais même plus en état de conduire ou d'aller chercher seule mon fils à l'école de peur de tomber en pleine rue...
Ce sont ces soirs là qu'il m'a fallu des efforts surhumains pour garder la foi en repensant à toutes mes heures de lectures, d'apprentissage  qui témoignaient dans mon sens... Ces soirs où je dû m'en remettre à mon instinct de survie ni plus ni moins... Lui qui me hurlait qu'aucun hôpital ne pourrait me guérir, que c'était à moi de prendre ma santé en main, que nul autre ne pourrait le faire à ma place et qu'il me fallait simplement être patiente car au plus profond de moi, je savais que j'étais enfin sur le bon chemin...

Alors à tous ceux qui s'engagent sur ce chemin...
Ceux qui vont traverser cette période critique de quelques semaines entre 1 et 5 où vos symptômes les pires re-surgiront plus violents encore... Je tiens à vous mettre en garde, à vous rassurer aussi...
Oui vous allez en chier comme jamais... Ne nous mentons pas! Vous souffrirez, vous douterez, vous vous inquièterez, vous paniquerez peut-être même mais gardez à l'esprit l'image du monstre qui balance ses dernières forces dans son ultime combat pour tenter de survivre...  L'image de ce monstre qui va tout donner pendant quelques semaines mais que vous vaincrez...
Le combat sera long, difficile, mais vous triompherez...

Aujourd'hui,je suis encore très très loin de la guérison, je vous l'ai dit...
Mais j'ai retrouvé une grande partie de mes facultés intellectuelles et au regard de l'état dans lequel j'avais sombré c'est déjà énorme... J'ai également un énorme regain de forme...
Il y a encore quelques semaines tout me paraissait insurmontable et j'avais l'impression de devoir réunir toutes mes forces avant d'entamer la moindre tâche du quotidien... Et cela faisait des mois que cela durait.
J'ai encore des pics de troubles cognitifs après les prises de Kéfir, mais plus tous les jours...
Sur internet nombreux témoignages attestent que c'est normal... Qu'après le gros pic il y a des hauts et des bas... pendant plusieurs mois mais de plus en plus espacés et de moins en moins violents.

En plus du Kéfir, je suis quasiment exclusivement sans gluten et sans lactose (sauf 1pain au chocolat hebdomadaire et une glace indstrielle de temps en temps l'été) j'ai banni quasiment tous les sucres raffinés (quelques craquages exceptés mais rares) mais je continue de consommer modérément du sucre de canne dans les pâtisseries maison, des fruits, beaucoup de fruits secs ( je compense beaucoup de cochonstés avec des amandes ou pistaches) J'essaye de manger le plus de fruits et de légumes possibles mais je consomme toujours des céréales (riz, sarrasin, quinoa) et féculents une petite portion par repas pour tenir un peu plus longtemps au corps...

Et déjà les résultats sont énormes...
Alors je continue...
Je m'accroche...
Et je reviendrai partager la suite de mon expérience, de ma lutte contre cette candidose...
Je partagerai encore et encore mes nouvelles découvertes, mes nouveaux apprentissages sur le sujet et toute cela vous le retrouverez dans la rubrique spéciale de ce blog : "Fofie VS Candidose" que vous trouverez en bas de la colonne de droite de mon blog...
Vous qui passez par ici, n'hésitez pas à laisser vos témoignages en commentaire, si besoin je tâcherai d'y répondre dans les plus brefs délais...
Et en attendant, j'adresse tout mon courage à ceux qui se battent en ce moment contre la maladie et à ceux qui vont entamer ce combat difficile...
J'espère que ce post vous aura aidé, ne serait-ce qu'un petit peu...
Au plaisir de vous lire...



vendredi 3 juin 2016

Recette de lait de riz maison ( pas gluant ) meilleurs que ceux du commerce !

Il y a quelques semaines déjà je vous confiais avoir investi dans un chufamix pour réaliser des délicieux laits végétaux très économiques...
Parmi les meilleures recettes pour la santé il y a celle du lait de chanvre que j'utilise pour adoucir mes soupes... Sans trempage, je fais directement le demi-litre dont j'ai besoin avec 40 grammes de graines...
Mais les enfants n'en veulent pas pour le petit déjeuner, la faute à son goût tout de même assez prononcé...

Les faire abandonner le lait de vache n'avait pas été une mince affaire et seuls 2 laits avaient passé la sélection redoutable de mes petits gnômes... (article en cliquant sur le lien souligné).

Le défi de ces dernières semaines était donc de parvenir à élaborer une recette capable de rivaliser avec le lait industriel voire carrément meilleure et surtout bien plus économique !

J'ai d'abord commencé par suivre les recettes conseillées sur le site de l'accessoire et sur la majorité des sites internet qui consistaient à récupérer un reste de riz déjà cuit et à le mixer avec une pincée de sel et un peu de sucre...

Le résultat était.... Comment dire ???
Infecte !!!
Enfin... Ce n'était pas vraiment abominable, on avait juste l'impression de boire l'eau de cuisson du riz... Un lait bien blanc en apparence mais bien trop gluant !!!

J'ai essayé en rinçant mon riz avant la cuisson, en changeant la variété du riz... Rien n'y a fait !
Le lait de riz acheté à la Biocoop n'avait pourtant absolument rien de gluant....
J'ai donc eu l'idée d'utiliser du riz cru... Et là! Banco !!! Le résultat était plus fidèle à l'objectif mais il manquait encore quelques trucs... Un peu de sucre et un peu de sel pour asseoir le goût!
Attention également à choisir un riz assez "neutre" car  le parfum du riz cuit aussi délicieux soit-il est spécial cru avec un bol de céréales ou un peu de poudre cacaotée...

Puis je me suis souvenue de mon indignation en découvrant que dans le riz amandes et noisettes que j'achetais à près de 3 euros la bouteille d'1 litre, il n'y avait que 3% d'oléagineux dans la composition alors je me suis dit que cela ne me coûterait pas beaucoup plus cher de rajouter 3% de noisettes et d'amandes... Et que le résultat devait être tout aussi fameux, et cela n'a pas manqué !!!
Afficher l'image d'origine

J'ai désormais un lait végétal que les enfants boivent nature, sans sirop ni poudre chocolatée, et je dois veiller qu'ils en laissent aux frères et soeur!!!
Chaque matin ils me descendent 1 litre à 4... litre que je leur prépare en 5 minutes le temps qu'ils s'habillent :-)

Voici donc les ingrédients précis pour ceux qui souhaitent tester :

Pour 1 litre de délicieux lait végétal riz/amandes/noisettes :

• 1 litre d'eau
• 100g de Riz cru (moi j'utilise le Thaï 1/2 complet du libre service de la Biocoop)
• 2 grosses CC de sucre de canne non raffiné
• 1 bonne pincée de sel
• (16 noisettes et 8 amandes et 4 noix de cajoux pré-trempées une nuit.... le double si vous avez les moyens c'est encore meilleurs!!! Nous on double le nombre de noisettes et amandes le Dimanche !  :-) )

Et je mixe le tout 3 ou 4 minutes pour avoir le moins de résidus possible...

Après il paraît qu'il se conserve quelques jours au frigo, je ne sais pas , je ne peux pas vous dire, il ne reste jamais plus de quelques heures !!!


Pour ceux qui aiment une consistance bien épaisse on peut rajouter une demi CC de farine de caroube bio comme épaississant naturel à froid...
J'ai découvert la farine de caroube  quand Nahélé bébé souffrait de RGO sévère, le médecin m'avait prescrit du Gumilk pour épaissir son lait sans en modifier le goût(vendu en pharmacie pour près de 20 euros les 400g version pas Bio)...
Depuis j'ai découvert qu'on le trouvait à moins de 6 euros les 250g sur internet... Encore mieux!!!
La farine de caroube est d'ailleurs souvent utilisée pour épaissir les laits végétaux industriels comme le lait d'amandes...

Voilà ! Je vous ai tout dit...

Et si vous avez d'autres délicieuses recettes de laits végétaux, n'hésitez pas à les partager en commentaire :-)...


jeudi 2 juin 2016

Des probiotiques et prébiotiques pas chers , à volonté !!! (pour quelques euros à peine)

Je vous parlais il y a quelques jours de la necessité absolue de consommer quasi quotidiennement des pré et probiotiques lors d'un régime sans gluten et sans lactose, et je vous avais promis une série d'articles sur ces gentilles bactéries que j'élève désormais avec beaucoup d'amour dans mes placards...
(Bon l'article a quelque peu de retard la faute à mon petit homme qui a encore des complications de santé, mais le voilà enfin !)

Non parce que les seules sources de pro et prébiotiques que nous prenions auparavant étaient une pauvre gélule de Lactibiane à 1euro l'unité quasiment, alors nous la prenions un jour sur deux ou sur 3 pour faire durer la boîte... ( Pour info au passage, me suis fritée avec leur service client car les gélules (pas les sachets, juste les gélules) contiennent des nano-particules, ce qui est juste intolérable selon moi pour des compléments alimentaires, surtout vendus à ce prix !!! !!!!)
Bref tout cela pour dire que déjà la gélule n'était pas énorme... Ensuite on ne connait pas ses  conditions de stockage, de transport etc avant d'arriver dans notre frigo (d'ailleurs en pharmacie, elles ne sont même pas dans les réfrigérateurs) on peut donc estimer que la moitié des bactéries n'arriveront pas vivantes dans votre estomac et que sur cette moitié rescapée, la moitié encore ne survivra pas aux acides de l'estomac et arriveront Dead dans les intestins... Et mes estimations sont optimistes...

J'ai donc opté pour une stratégie de masse afin d'optimiser le nombre de bactéries survivantes capable de re-coloniser un intestin ravagé...
Statistiquement, plus t'en avales, plus t'as de chance d'en avoir en forme à la fin du voyage...
Donc il faut de la quantité.... de la qualité.... Et pas cher s'il vous plaît !!!! (un peu l'impression de vouloir le beurre, l'argent du beurre et le cul du crémier sur ce coup là !!! :-P )

Je vais donc commencer avec la source la plus simple, la plus rapide  et surtout la plus économique à obtenir...

Le Kefir !!!
(oui mais pas n'importe lequel...
Le Kefir... de Fruits !!!)

Alors avant toute chose je tenais à apporter quelques précisions :

• J'avais déjà entendu parler de ces petits grains qui en fermentant dans de l'eau avec des fruits créent une boisson pétillante... Sans savoir que ce n'était pas seulement une "simple limonade" mais bel et bien un élixir de santé aux propriétés juste incroyables !!!
Tellement incroyables d'ailleurs que tout comme la candidose et tous ses symptômes, je me disais que soit le "lobby du Kéfir" en avait rajouté des tonnes pour promouvoir sa petite affaire, soit cela soignait tout cela à moitié mais rien réellement...
C'était sans savoir le pourquoi du comment cette boisson pouvait avoir un tel effet !!!
Maintenant que je sais que l'intestin est le deuxième, voire carrément pour certains le premier cerveau, que quand il déconne tout déconne et que cette boisson est un élixir de jouvence pour lui je comprends mieux...
Bref tout cela pour dire que j'en avais déjà entendu parler mais en bonne "fille de la Pasteurisation" que je suis, j'étais plus qu'effrayée par la perspective de boire un truc fermenté à l'arrache dans un placard même pas désinfecté, qui plus est qui n'est pas mis en bouteille et strérilisé avant d'être vendu !
Eh 30 années de formatage ont la vie dure !!!
Alors je ne voyais pas pourquoi j'aurais mis ma vie en danger ( Si! Si! j'en étais persuéadée!) en consommant des bactéries inconnues pour boire de la limonade alors qu'il en existe de la super bonne vendue pour une bouchée de pain en supermarché, et que la Bio auchan au sucre de canne à remporté toutes les dégustations à l'aveugle de la maison, coiffant au poteau sprite et seven up entre autres!!!)


Alors Je ne vais pas vous faire un énième article sur le Kéfir, internet en regorge, des super bien faits, des sites complets même d'ailleurs, donc je préfère vous transmettre les liens plutôt que de faire du copié/collé...


Le but de mon article est de vous parler de cette limonade artificielle aux vertues quasi miraculeuse !
Il y a plein de choses que j'ai envie de vous dire à son sujet en vrac et comme cette merde de candida qui me ronge le cerveau ne m'aide pas à la structurations de mes idées je crois que je vais vous les livrer en vrac :

• Pourquoi je commence par vous parler du Kéfir et pas des autres sources?
- J'ai reçu mes premiers Grains y'a 13 jours pour faire un demi litre de boisson par jour ( ce qui nous permettait d'en prendre un petit verre chacun, à 3 dessus ) et qu'aujourd'hui je confectionne 5 litres en 48 heures... ce qui nous permet d'en boire 1 litre par jour pour les adultes et un demi par enfant...
Eh! Mes placards sont des vrais petits nids d'amour pour ces petits grains miraculeux... Ils s'y reproduisent à une vitesse impressionnante !


• Est-ce que c'est bon ce truc ?
- La première gorgée que j'ai bu j'ai trouvé ça un peu beurkkk... Enfin surtout le petit goût qui reste en bouche et qui rappelle les ferments de la bière, d'ailleurs il n'est pas rare de trouver sur les sites internet des gens qui comparent le kefir à un mélange de bière blanche et de Limonade...
Perso je déteste la bière, et les premiers verres je trouvais ça "buvable"... Au bout de quelques prises, je me surprends à ne plus sentir cet arrière goût qui me dérangeait, mais peut-être est-ce lié à l'affinage de ma recette et de ma fabrication qui a évolué de jour en jour...
Au bout de 10 jours, même les filles qui n'ont pas besoin d 'en consommer de manière curative sortent la bouteille à tous les repas et se servent leur verre de limonade avec le dessert pour vous donner une idée...  (Dixit : Ben quoi??? Tu ne veux jamais de coca ou d'orangina et ça c'est aussi bon, moins écoeurant et meilleurs pour la santé alors on se sert !!! )

• Alors quelle est ma recette ?
- Perso j'utilise les énormes bocaux Le Parfait de 3 litres chinés à 1ou 2 euros...
- Je mets dans le fond mon sucre de canne blond non raffiné car j'ai lu que quand on met le sucre sous les grains ils se multiplient plus vite... je mets mes grains par dessus, 2 grosses figues sèches et un citron Bio vendus à Lidl ou Aldi toute l'année (pour ne pas faire fermenter pesticides et conservateurs ) coupé en quartiers... je le remplis d'eau (minérale...le  chlore du robinet tuant les gentilles bactéries), je ferme le bocal et le mets à l'abri de la lumière (bien que j'ai lu que ce ne soit pas indispensable) dans un placard tout en haut des étagères car le kéfir adore le chaud (25 degrès étant top pour la reproduction) du coup quand je lance le four ou le déshydrateur dans la cuisine, et que la chaleur monte j'ouvre le placard ;-)

Les premiers jours je le laissais 24h mais curieusement je trouve l'arrière goût de bière moins fort en laissant entre 36 et 48 heures... J'ai lu que un kéfir de 24h aidait à aller à la selle et un de 48h avait tendance à constiper... je confirme. Du coup on a opté pour une trentaine d'heures et je le trouve sans incidence.

Les trentes heures écoulées,  je le filtre dans un filtre à café permanent (plastique oblige!) posé sur un entonnoir au dessus d'une bouteille de limonade à l'ancienne après en avoir extrait tous les fruits qui flottent avec une pince à cornichons en bois ! (Exit le métal surtout...)

Et pour avoir une vraie limonade qui pétille vraiment dignement, je laisse la bouteille 24h fermée à température ambiante pour qu'elle fermente à nouveau, puis je la mets au frigo et la consomme sous 48h en attendant le cru suivant, mais cela se garde plus longtemps.



• On ne s'en lasse pas ?
- Et bien on varie les recettes de jour en jour... Parfois je mets deux figues, parfois 4 rondelles d'ananas déshydraté, parfois des dattes (les enfants adôrent alors qu'ils n'aiment pas le fruit sec), parfois de l'abricot...
J'ai découvert aussi le "Ginger Beer", en gros un kefir de Figues sauf qu'au lieu de mettre de l'eau je mets une infusion de gigembre refroidie pour ne pas brûler mes petits grains et c'est aussi très bon et changeant le goût... Je vais donc tenter du kéfir avec plein d'infusions différentes...

• Est-ce vraiment efficace pour lutter contre la candidose ?
- Alors tous les sites internet disent que oui, ça c'est un fait que tout le monde peut vérifier...
Ma logique et mon expérience dans la vie en général me disent que le meilleurs façon de lutter contre un système en place est d'en créer un nouveau meilleurs et plus efficace...
Les scientifiques disent que les bactéries lactiques régulent les populations de candida, moi j'ai découvert (je ne dois pas être la seule mais je ne l'avais pas vu écrit mais je le ressens bien dans mon corps) que non seulement elles régulent mais qu'en plus elles tuent les candida !!!

Alors non je ne ressens pas encore mes petits champignons mourir un à un mais je ressens très violemment les toxines qu'ils libèrent à leur mort et qui occasionnent le syndrôme Jarisch Herxeimer dont je vous parlais justement ICI.
De tous les pro et prébiotiques dont je me gave et qui constitueront le reste de la nouvelle rubrique (Prébiotiques et probiotiques pas chers), celui-ci est de loin celui qui me rend le plus malade après sa prise, décuplant mes symptômes d'une force incroyable !!! et je ne suis pas la seule à avoir fait ce constat mais  ce sera le sujet 'un autre article que je ne vais pas vous spoiler ce soir...
J'en déduis donc qu'en plus d'être le moins cher de tous, il est le plus efficace...

• Ou se procurer les premiers grains de Kefir?
- Il faut savoir que Le kéfir ne se vend pas... Il se transmet.
Alors il y a bien quelques sites qui le vendent à prix d'or mais il y a surtout beaucoup de personnes qui le donnent sur le boncoin moyennant les frais de port si vous ne pouvez vous déplacer...

Moi j'avais mis quelques lignes sur Fb indiquant que j'en recherchais et j'ai eu la bonne surprise de découvrir que quelques personnes de mon entourage en possédaient dans leur placards alors que nous n'en avions jamais parlé ensemble...

Après une fois que vous en aurez reçu vous verrez qu'ils se multiplient très vite et vous pourrez à votre tour le transmettre et partager ses vertues avec vos proches afin de leur offrir un cadeau précieux : la connaissance d'une des clefs de la bonne santé.

Voilà, je pense avoir  tout dit...
Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à la poser en commentaire, je ne manquerai pas de vous répondre si j'en connais la réponse...

Au prochain article je vous parlerai des  bruits bizarres que font mes placards depuis que plein de pots et bocaux fermentent dans tous les coins...
En espérant que cet article vous ait apporté une petite aide...
A très bientôt.