mercredi 25 mai 2016

Plus je me soigne contre les candida... plus je vais mal... Et c'est Normal !!!

Je vous écrivais hier qu'il y avait quelque chose que j'avais appris et expérimenté depuis le début de ma lutte contre la candidose, c'est que plus je me soigne et  plus je vais mal, et ça, c'est carrément perturbant.... mais on ne peut plus logique...

Je vous explique...
Après avoir craché dans mon verre d'eau et avoir été horrifiée par " méduses qui vivent dans ma salive" j'ai épluché à peu près tous les sites internet qui proposent un "régime anti-candida"  et en attendant de trouver le "produit/traitement miracle", j'étais bien décidée à modifier encore plus mon régime alimentaire passant de "30% crus" à "Végétarien 75%cru"afin de renforcer son coté alcalinisant puisque ces saletés de champignons ne vivent qu'en milieu acide...
J'ai donc repris ma cure de grand jus de citron tiède à jeun le matin et à peine 10 minutes après avoir commencé à boire mon demi-litre quotidien, je fus prise de violents vertiges et fus incapable de tenir une conversation ou de répondre à des questions pourtant simples... Impossible de coordonner ma réflexion et mes paroles !
Premières pensées (Juste après quelques Jurons de stupéfaction et de colère) :
- Merde alors ! Ca me fait comme quand je mange des noix de cajou et des amandes!!! P***** Chuis déglinguée!!!!!
Serais-je en train de devenir allergique au jus de citron ??? Non... Ce n'est pas possible !!!
Il doit y avoir une autre explication...

Alors j'ai cherché à comprendre et me suis souvenue des paroles de Thierry Casasnovas qui expliquait qu'il n'y avait pas d'allergie à proprement parlé à des aliments physiologiques, il y avait juste des corps qui ne toléraient plus les réactions de nettoyage que  l'ingestion de l'aliment occasionnait en trop grande quantité...
Avec cette réflexion j'ai regardé mes symptômes sous un autre angle...

En cherchant dans cette direction j'ai découvert le phénomène de "Die-Off des Candidas", aussi connue sous le nom de réaction de Herxheimer.
Un traitement pertinent de la candidose provoque la mort de nombreux candida. Or la décomposition du candida produit de nombreuses toxines qui favorisent l'apparition de nombreux malaises qui peuvent durer 12 à 36 heures ( Au delà c'est que le traitement n'est pas adapté ou trop fort)
Parmi ces malaises figurent : malaise général, nausées, vomissements, céphalées, douleurs articulaires et on constate aussi fréquemment une aggravation des symptômes ! Et dans mon cas quelle aggravation !!!

undefined

J'ai aussi appris qu'il serait dommage de stopper le traitement à ce moment là, puisque c'est la preuve de son efficacité...
Selon bien des sites, les durées moyennes annoncées sont dans un tout premier temps un soulagement immédiat assez bref (entre quelques jours et la quinzaine max, suivi très vite d'une période assez terrible : entre 1 semaine et 1 mois de syndrome de Herxheimer qui s'en suivrait d'une nette amélioration que les malades décrivent souvent comme une renaissance !  Celle-là, j'espère vous écrire un bel article dans quelques semaines dessus...
Pour l'instant je suis en plein Herxheimer et je prends très très très cher ! Vous n'imaginez même pas les efforts que me demandent la rédaction de ces articles afin de structurer mes pensées et les messages que je souhaite véhiculer... Je dois y passer 3 à 4 fois plus de temps que pour la rédaction d'un article ordinaire :-(

J'ai expérimenté qu'en cas de réaction trop violente provoquées par le jus de citron ou les remèdes naturels que je partagerai avec vous demain le fait de boire énormément d'eau ( 1bon litre en pleine crise) afin de faciliter l'élimination rénale des toxines aide à se sentir mieux...

La prise de gélules de Charbon semble également avoir un effet apaisant mais moins rapidement que la dilution par la flotte.

Et c'est lors de ces recherches sur le syndrome de Herxheimer que j'ai réalisé l'importance capitale de ne surtout pas prendre de traitement de choc avec des huiles essentielles ou autres puissants anti-fongiques et anti-bactériens car la libération de toutes ces Toxines dans le corps serait telle que le corps se retrouverait dans l'impossibilité de les gérer au quotidien, aggravant sérieusement  de ce fait l'état général et pouvant occasionner des dégâts du côté des émonctoires (reins, intestins, poumons, peau )...

Mieux vaut donc se montrer patient et y aller pas après pas, jour après jour, semaine après semaine et malheureusement mois après mois ! Mais en théorie  les symtpomes les plus graves disparaissent rapidement ...enfin les 3 premiers mois quoi ! Mais quand on souffre depuis des mois, voire des années, ces 3 derniers mois deviennent largement plus supportables.

Demain je commencerai à partager avec vous les recettes de cultures de petites bactéries que nous consommons quotidiennement et qui déglinguent aussi ces P****** de candida!
Et puisque je mesure l'intensité de leur efficacité à a violence des crises de Herxheimer , je peux vous garantir que tous mes indicateurs sont au rouge alors ce doit être  sacrément efficace !!!

D'ici là j'espère que ces articles vous aident à mieux comprendre et appréhender  la candidose pour vous réapproprier votre corps et surtout la pleine santé.

Prière d'accompagnement lors du décès d'un proche

Ce matin j'ai perdu une personne qui était chère à mon coeur...

Après plus de 6 années de lutte acharnée, le cancer à gagné sa dernière bataille plongeant ses proches et sa famille dans le désarroi...

Ce matin je suis triste de voir son mari et ses enfants dévastés par le chagrin mais je ne suis pas triste pour mon amie...
Je suis même heureuse pour elle.
Heureuse de savoir son âme enfin délivrée de son corps abîmé par tant d'années de lutte, heureuse de la savoir libre et apaisée...

J'aurais aimé pouvoir partager cette prière avec ses proches, en faire la lecture lors de la cérémonie funéraire mais celle-ci aura lieu à l'église et l'institution catholique ne partage pas ma spiritualité...

Pour autant j'avais envie de partager ces quelques mots qui ont le pouvoir d' accompagner toute personne ayant perdu un proche, alors je profite de ce blog pour "transmettre le message"...

Il s'agit d'une prière Amérindienne...


 Quand je ne serai plus là… 


 Relâchez-moi, 
 Laissez-moi partir, 

 J’ai tellement de choses à faire et à voir. 
 Ne pleurez pas en pensant à moi, 

 Soyez reconnaissants pour les belles années, 
 Je vous ai donné mon amour, 
 Et vous pouvez seulement deviner 
 Le bonheur que vous m’avez apporté. 

Je vous remercie de l’amour 
que chacun de vous m’a démontré. 
 Maintenant, il est temps de voyager seul. 
 Pour un court moment vous pouvez avoir de la peine. 
 La confiance vous apportera réconfort et consolation.
 
Nous serons séparés pour quelque temps. 
Laissez les souvenirs apaiser votre douleur, 
Je ne suis pas loin, et la vie continue... 

Si vous avez besoin, 
appelez-moi et je viendrai, 

 Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, 
Je serai là. 
 Et si vous écoutez votre cœur, 
 Vous éprouverez clairement 
 La douceur de l’amour que j’apporterai. 

 Et quand il sera temps pour vous de partir, 
 Je serai là pour vous accueillir. 

 Absent de mon corps, 
 Présent avec Dieu. 

 N’allez pas sur ma tombe pour pleurer, 
 Je ne suis pas là, 
Je ne dors pas. 

 Je suis les mille vents qui soufflent, 

 Je suis le scintillement des cristaux de neige, 

 Je suis la lumière qui traverse les champs de blé, 

 Je suis la douce pluie d’automne, 

 Je suis l’éveil des oiseaux dans le calme du matin, 

 Je suis l’étoile qui brille dans la nuit, 

 N'allez pas sur ma tombe pour pleurer, 
 Je ne suis pas là, 
 Je ne suis pas mort. 



 Je ne souhaite pas prendre le risque de choquer la moindre personne en deuil et je sais que bien des catholiques trouveraient à redire à ces mots alors je leur préfèrerai une prière plus conventionnelle que je partage également dans l'espoir qu'elle puisse apporter le réconfort et l'aide à ne serait-ce qu'un seul lecteur...

 La mort n'est rien. 
 Je suis seulement passé dans la pièce à côté. 
Je suis moi, vous êtes vous. 
 Ce que nous étions les uns pour les autres, nous le sommes toujours. 
 Donnez-moi le nom que vous m'avez toujours donné. 
 Parlez de moi comme vous l'avez toujours fait. 
N'employez pas un ton différent, 
 Ne prenez pas un air solennel et triste. 
Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble. 
Priez, souriez, pensez à moi, priez pour moi. 
Que mon nom soit prononcé comme il l'a toujours été, 
 sans emphase d'aucune sorte, sans une trace d'ombre. 
La vie signifie tout ce qu'elle a toujours signifié.
 Elle est ce qu'elle a toujours été. 
 Le fil n'est pas coupé. 
 Pourquoi serais-je hors de votre pensée 
 simplement parce que je suis hors de votre vue ? 
Je vous attends. 
Je ne suis pas loin Juste de l'autre côté du chemin. 
Vous voyez, tout est bien. 
 Chanoine (Canon) Henry Scott-Holland 

 Voilà Chantal, ces quelques mots sont pour toi aujourd'hui...

---------------------------------------

 Puis-je vous demander à vous lecteurs, de partager en commentaire de cet article , textes spirituels ou prières qui vous ont touchés ou aider lors de la perte de l'un de vos proches, afin que cet article puisse servir de lieu de ressources pour les futurs lecteurs ? D'avance je vous remercie pour le partage...

mardi 24 mai 2016

Alors? Candidose systémique ou pas Candidose ???

Je reviens aujourd'hui avec le deuxième opus de ma nouvelle rubrique "Fofie VS Candidose"...
Opus qui consiste à poser un diagnostique le plus clair possible, voire carrément indiscutable face à cette vicieuse prolifération...

Je vous le confiais il y a deux jours, il suffit de trainer un petit peu sur les moteurs de recherches pour trouver des listes interminables de symptômes, tous prétendument causés par les candida..


• Muguet

• Mal de gorge.
• Oedème
• Gaz
• Constipation
• Diarrhée
• Douleurs aux oreilles
• Envie de sucres, d'alcools, de féculents
• Migraines
• Anxiété
• Dépression
• Fatigue
• Vaginite
• Confusion mentale
• Démangeaisons
• Acné
• Hyperactivité
• Sinusite
• Irritabilité
• Vertiges
• Impuissance
• Dermatose (pied d'athlète...)
• Fatigue Chronique
• Faiblesse musculaire



Et ce qu'il y a de vicieux avec la candidose c'est que ses symptômes sont "communs"...
De plus, ce n'est pas parce que vous présentez quelques-uns de ces symptômes que vous avez une candidose et pire encore, avoir une candidose généralisée ne garantit même pas tous ces symptômes non plus !
(heureusement me direz-vous au regard de la taille de la liste!!! Je compare juste aux autres infections qui sont un peu plus "basiques" genre "t'as de la fièvre, mal à la tête, des courbatures partout, OK c'est la grippe, et en général la réciproque est vraie pour tout le monde: quand tu as la grippe, tu as ces 3 symptômes...)  Et bien là, deux personnes souffrant du même mal peuvent présenter des symp^tomes totalement différents ! Sans doute aussi pour cela que ce mal est encore si peu connu du grand public.

Alors dans cet article, je vais vous proposer un test radical pour détecter la présence de ce que l'on appelle la "candidose systémique", c'est à dire l'infection grave où la gentille levure amie qui vit normalement dans les intestins, s'est transformée en vilain mycélium/champignon  qui a colonisé l'ensemble du corps et est désormais présent dans tous les organes...

Répondre positivement à ce test, ce que je ne souhaite à personne, signifiera que vous êtes bel et bien infesté de ces P****** de champignons de M****!
Malheureusement, une réponse négative  ne signifiera pas pour autant qu'il n'y a pas de déséquilibre de votre flore bactérienne, juste que ce n'est pas encore assez grave pour que ce soit généralisé...

Alors? A quoi bon me direz-vous ? 

Et bien j'ai à titre personnel utilisé ce test comme moyen de confirmation que les troubles dont je souffrais , la confusion mentale qui a divisé par trois ou quatre mes capacités intellectuelles de ces derniers mois sont bien la cause de cette merde alors que je ne réponds pas aux critères classiques de la candidose généralisée.
Pour les autres, je peux vous renvoyer vers 2 sites très chouettes qui m'ont bien aidé lors de mes recherches, qui sont très complets et où je vous recommande d'aller chercher vos infos puisque je ne ferai pas mieux...




Mais revenons au test infaillible dont je vous parle depuis 2 jours...
Rien de plus simple... Il ne vous faut qu'un simple verre d'eau minérale transparente








De préférence le matin à Jeun (là ou la concentration st la plus importante après une nuit de repos), crachez dans votre verre d'eau une bonne quantité de salive et observez là pendant les 3 premières minutes...

L'idéal pour vous serait que la salive reste en surface de l'eau, qu'il y ait des petites bulles sans plus mais que tout reste en surface... Cela signifierait non pas qu'il est certain que vous n'ayez aucune candidose, mais en tous cas qu'elle n'est pas généralisée à tout l'organisme.

Si une partie de votre salive commence à couler vers le fond du verre en formant des espèces de "filaments" ... là ça commence à craindre et il est alors question de candidose modérée à prendre en charge bien évidemment...

Et si comme moi, vous avez l'impression en regardant le verre,  d'avoir des méduses qui vivent dans votre salive... Cela signifie qu'il faut de toute urgence mettre en place un protocole de lutte radicale contre ces saletés de candida de Merde ! OUPS! Pardon ça m'a échappé !!! Histoire de les remettre à leur place, à savoir : juste dans vos intestins ce sera très bien !!!





Si vous aussi vous êtes dans ce cas, positivez... 
Vous venez enfin de trouver la cause de vos maux et connaître son ennemi permet enfin de pouvoir se battre à armes égales !!!
Et croyez moi qu'on va leur faire la peaux à ces saletés!!!
Mais on va y aller doucement... Lentement mais sûrement afin de ne pas nous rendre encore plus malade que nous le sommes déjà ! 

J'ai appris lors de toutes mes recherches que ceux qui souffrent d'une prolifération de candida localisées peuvent s'offrir le luxe de suivre un traitement d'attaque qui va faire un gros ménage dans toutes les bactéries ré-ensemenceront  par la suite...
Alors que ceux qui souffrent d'une candidose systémique ne doivent surtout pas s'y prendre de la même manière sous peine de foncer droit dans le mur...

Demain je vous parle de ce qu'il faut savoir de ce grand ménage et après demain je commence une nouvelle rubrique que j'intitulerai très certainement "De la vie dans mes placards" avec toutes les cultures de gentilles bactéries que je fais reproduire avec amour pour nous soigner et qui dégomment mes candidas sans leur laisser la moindre chance !!! Preuves à l'appui !!!

J'espère que cet article vous viendra en aide... je sais que les suivants sont très attendus également  et je vous promets de faire au plus vite pour leur rédaction, consciente de l'urgence de beaucoup d'entre vous au regard du nombre de mails et de messages reçus en 48h...
A très vite et ...



Afficher l'image d'origine

FUCK LES CANDIDA !!!




dimanche 22 mai 2016

Les dangers d'un régime sans gluten et sans lactose (Du vécu!)

Je pense pouvoir affirmer que comme beaucoup de personnes, ce n'est pas par plaisir que j'ai décidé un jour d'arrêter de manger de la baguette encore tiède avec du beurre demi-sel fondant dessus trempée dans un bol de chocolat chaud, des viennoiseries, des coquillettes au gruyère... Bref toutes ces choses délicieuses remplies de gluten et de lactose.

Ce qui me suivent depuis plusieurs années savent qu'il y a 3 ans maintenant j'ai développé de violentes intolérances alimentaires qui quand elles ne me défiguraient pas, m'empêchaient de respirer...

Lors de l'éviction radicale de ces deux catégories d'aliments ma vie s'est sensiblement améliorée, j'ai perdu pas loin de 20 kilos sans me priver puisque je continuais de manger des pâtisseries, des crèmes desserts etc... Mais juste sans lactose. Tout un tas d'autres petits maux tels que des allergies au soleil où aux piqûres d'insectes ont également disparues du jour au lendemain...
Bref j'avais l'impression de revivre et je savais précisément pourquoi je suivais ce "régime alimentaire"...

Alors là je vous résume 1 an et demi en quelques lignes mais tout ne s'est pas passé aussi simplement...
Bien sûr il y a eu le manque, les craquages payés très cher, la nette amélioration puis soudainement une grosse dégradation liée au phénomène de détox puisque maintenant qu'il était privé de poison, mon corps pouvait enfin commencer à nettoyer toute la charge toxique accumulée pendant plus de 30 ans...


Mais au final la santé était revenue bien meilleure qu'auparavant... Si ce n'était que j'avais cette impression de "payer de plus en plus chers mes écarts alimentaires"...

Et puis au bout de 2 ans et demi les choses ont commencé à se dégrader sérieusement...
Mon poids s'est remis à grimper de manière totalement irrationnelle, je n'avais rien modifié à mon régime et pourtant je grossissais, kilo après kilo...
Les allergies alimentaires ont commencé à revenir, de plus en plus nombreuses et de plus en plus fortes... Allant jusqu'aux vertiges, maux de tête, étourdissement...
Je ne comprenais plus rien!

En décembre dernier j'ai perdu plusieurs fois connaissance de manière aussi soudaine qu'imprévisible... Je me suis sentie très faible, très fatiguée et il m'a fallu quelques semaines pour percuter que ces malaises arrivaient chaque fois après la prise de fruits à coque... Je ne m'attendais pas  à ce type de réaction (Je connaissais l'eczéma, l'asthme, la prise de poids, l'urticaire.... mais pas les pertes de connaissances et vertiges violents.) J'étais repartie dans une spirale d'évictions et de privations.... bien plus grave que précédemment car elle me privait désormais d'aliments nutritionnels importants, les amandes, noix, noisettes étant devenues indispensables à mon équilibre.
A peu près simultanément j'ai commencé à avoir des difficultés de repérage dans l'espace, difficultés à faire la mise au point lorsque je me trouvais dans des grands espaces et cela ne s'est pas arrêté là... J'étais confuse mentalement, je perdais le fil de mes pensées, m'interrompais au milieu d'une phrase soudainement incapable de la terminer, je ne trouvais plus mes mots, répétais les mêmes en boucle sans trouver la suite...

Bien sûr au regard de tous ces symptômes j'ai filé chez le médecin ! Non parce que des boutons quand on prend du lactose c'est une chose mais là que mes facultés mentales étaient affectées, c'était autrement plus grave...
Après avoir vérifié mes constantes, le médecin conclut à un surmenage et une accumulation de fatigue et il me prescrit beaucoup de repos...
Je me reposais, mais les symptômes ne diminuaient pas.
Alarmée par des épisodes de confusions mentales accompagnés de vertiges importants j'ai appelé mon médecin en urgence le faisant chanter "Soit vous me prenez dans les 2 heures, soit je vais aux Urgences"...
Très sérieusement, j'avais vraiment peur d'avoir une merde au cerveau, tumeur, anévrisme ou que sais-je encore et j'avais peur de vivre en sursis. Jamais de ma vie je n'avais été dans un tel état et je me faisais vraiment très peur.
La merde au cerveau était bien là mais elle ne ressemblait pas à ce que j'imaginais à l'époque... Je ne savais pas encore l'ampleur de ce que j'allais découvrir.
Le médecin me reçut en urgence, pour contrôler toutes mes constantes, un examen cardiaque approfondi, doppler etc... Il n'y avait rien ! Jamais rien à aucun examen !!! Et pourtant j'étais à coté de mes pompes tout le temps et je n'étais plus que l'ombre de moi même...
Le médecin et mes proches me disaient que j'étais trop épuisée par mon fils qui traversait lui aussi un épisode très difficile divisant nos heures de sommeil par deux quand ce n'était pas par trois et que c'était normal... D'ailleurs tous mes examens étaient normaux!!!

Mais je me connais, j'avais déjà traversé des périodes de fatigue extrême notamment aux naissances des enfants, j'en étais arrivée à tout noter sur des post-it collés dans toute la maison car j'oublias tout mais jamais je n'avais eu un tel état de confusion mentale... je n'était plus que l'ombre de moi-même au niveau intellectuel et j'en avais pleine conscience !!!
Je luttais chaque instant pour suivre le fil de ce qui m'entourait... J'avais du mal à suivre une conversation, je n'étais plus capable de prendre la parole en public et dû renoncer à mes activités de leader en milieu associatif étant devenue incapable de faire des phrases plus longues que "sujet verbe complément"...
Et une fois de plus je me retrouvais seule face au corps médical qui me certifiait que tout allait bien simplement parce que eux n'avaient pas trouvé la cause du dysfonctionnement !!!

Les trois premiers mois de 2016, je n'avais jamais passé autant de temps sur internet de toute ma vie !
La journée je faisais des recherches sur ma santé et les soirées et nuits je cherchais pour les maux de ventre de Nahélé...

Mes symptômes me ramenaient très souvent à la candidose mais j'ai toujours pensé que toutes les maladies avaient tous les symptômes de la candidose ou l'inverse.
Et pour moi un mal qui regroupe autant de symptômes aussi divers que variés c'était un peu comme un médicament capable de guérir tous les maux... A savoir une sorte d'arnaque!

Alors bien sûr je suis allée sur internet, j'ai lu des sites qui proposaient des tests  pour savoir si nous étions infestés de candida albicans, j'ai coché plein de lignes aussi diverses que variées tels que maux de tête, problèmes digestifs, fatigue... Mais qui ne rencontre jamais ces maux ???
Tout le monde serait donc infesté de candida mais tout le monde n'était pas pour autant devenu incapable de réfléchir correctement, de se concentrer, de tenir debout sans tanguer ou de tenir une conversation normale!!!

Mais j'ai tout de même approfondi mes recherches sur la candidose et ce que j'ai découvert était effrayant!!!
Les candida albicans vivent dans tous les intestins, en quantité limitées  au milieu du millions que dis-je du milliards d'autres bactéries intestinales...
Parfois, les candida prennent le dessus sur les autres bactéries et on appelle cela la candidose...
Parfois plus rare, les candida ne se contentent pas de vivre dans les intestins et décident de migrer dans d'autres parties du corps occasionnant là aussi d'autres troubles (les mycoses vaginales étant une des plus fréquentes.... Que moi j'avais toujours avant mais plus jamais depuis que je les soigne naturellement dès les tous premiers picotements gave à l'astuce de ce lien :
http://et-si-on-changeait-le-monde.blogspot.fr/2011/08/soigner-une-mycose-vaginale.html )

Parfois plus rare encore, les candida albicans qui sont des gentilles levures, se transforment en vilain mycélium, passe dans le sang, et donc se déplace dans tous les organes vitaux, et là ça commence à craindre grave!!!
Alors je vous simplifie l'explication,  mais une fois transformés en mycélium, ils possèdent de longs filaments  qui transpercent par exemple la barrière stomacale  et permettent ainsi aux aliments de passer dans le reste de l'organisme avant même leur digestion occasionnant au passage une réaction immunitaire violente pour tenter d'enrayer cet empoisonnement et on se retrouve ainsi avec des violentes intolérances alimentaires avant même que l'aliment n'ait eu le temps d'atteindre les intestins...
Et puis il y a les dégats faits par ces mêmes filaments au niveau du cerveau... Et devinez quels sont les symptômes??? Eh oui! Vertiges, confusion mentale etc... etc...

Mais ? Mais? Cela ne tenait pas la route, il me semblait que les candidas albicans ne se nourrissaient que des débris du gluten et moi je n'en consommais quasiment plus depuis deux ans? Sauf si ils migrent parce qu'il n'y a plus assez à manger et que surtout il n'y a plus les bactéries qui les régulent !
Et devinez quelles sont les bactéries qui régulent les candidas albicans ???

Les bactéries lactiques !!! Celle que j'ai enlevé de ma consommation en retirant le lait !!! Et wé !!!

Donc on résume... Le lait c'est pas bon pour la santé (ça ce n'est pas remis en cause!) mais dans le lait il y avait des bonnes choses : les bactéries lactiques, lactobacilles, bifidus &Cie...
Et en stoppant le gluten et le lactose, j'ai supprimé l'apport de bonnes bactéries qui luttent contre les mauvaises et j'ai cessé de nourrir ces mauvaises les forçant à l'exil ! Mais à part ça tout va bien !!!
Cela a mis des mois...Deux ans même... Mais aujourd'hui je prends très très cher!!! :-(

Alors pourquoi j'écris cet article ???
Non pas pour vous dire de reprendre le gluten et le lactose...
Mais pour vous dire , que dis-je vous HURLER D'ARRETER LE GLUTEN ET LE LACTOSE, OUI ! MAIS AVEC UNE PRISE RÉGULIÈRE DE BACTÉRIES LACTIQUES !!!

Afin d'éviter d'en arriver à mon état de santé où je suis tellement infestée de candida dans toutes les céllules de mon corps que je ne peux même plus m'offrir le luxe de prendre un traitement chimique ou naturel à base d'huiles essentielles qui viennent tuer toutes les bactéries pour réensemencer après car en mourant les candidas albican libèrent plus de toxines qu'en vivant et donc une mort généralisée libèrerait trop de toxine dans le corps qu'il puisse en gérer et cela me rendrait encore plus malade ! Il faut donc y aller progressivement et cela va durer plusieurs mois....

Si vous pensez souffrir des mêmes symptômes que moi, je publierai dans les jours à venir une série d'articles fruits de toutes mes recherches approfondies et issus de mon expérience pour

- Vérifier qu'il s'agit bien d'une candidose dont vous souffrez, avec les test à réaliser chez vous... des vrais test, concluants et fiables

- Faire le plein de bactéries lactiques, mieux : les "élever" chez vous à moindre coût

Et enfin  : se débarrasser de cette merde ad vitam aeternam!!!

Beau programme n'est ce pas ? ;-)





vendredi 20 mai 2016

Soigner naturellement des maux de ventre quotidiens ... ( adénolymphite mésentérique )

Je reviens ce soir prendre le temps d'écrire cet article dans l'espoir qu'un jour il puisse épargner de la souffrance à un enfant ( ou à un adulte d'ailleurs)...

Je vais tenter de résumer plusieurs mois de souffrance en quelques lignes :

Quelques jours après Noël mon petit homme de 8 ans a attrapé une gastro assez costaud qui l'a cloué au canapé pendant quelques jours n'ayant même pas la force de regarder la télévision et n'aspirant qu'à câliner la bouillotte chaude sous la grosse couverture.

La semaine suivante, il ne put reprendre l'école emprunt à de violents maux de ventre...
Alors méa-culpa j'avoue tout,  je ne me suis pas inquiétée directe car si nous mangeons principalement sans lactose et sans gluten, nous faisons toujours quelques écarts au moment des fêtes de fin d'année lors des repas de famille... Du coup, il m'a semblé normal que le corps profite  d'une bonne gastro pour une bonne détox afin de retrouver le chemin de la pleine santé. Après au regard de la violence du virus, me suis dit que c'était normal qu'il ait encore mal au ventre la semaine qui suit car il avait dû s'enflammer les intestins comme cela lui était déjà arrivé il y a quelques années.

La troisième semaine, les maux de ventre n'avaient toujours pas diminué, et le médecin après une examen approfondi de plus d'une demi heure sur son ventre conclut à une colite spasmodique d'origine virale, complication de gastro peu fréquente.
Les jours s'écoulaient, le traitement se terminaient mais le mal ne disparaissait pas.
Pourtant non seulement plus un seul écart n'était toléré à la maison, mais en plus il suivait un régime  alimentaire rigoureux sans le moindre aliment irritant pour les intestins.
Et quand médecins et professeurs commencèrent à envisager la cause psychologique j'avais cette certitude au fond de moi, cet instinct maternel qui me hurlait que nous étions en train de passer à coté de quelque chose et que la cause était bien physiologique.
Avons alors procédé à une série d'examens médicaux allant de l'analyse de selles à la prise de sang en passant par l'échographie qui a mis en évidence une Adénolymphite mésentérique...
Tout cela en montant un dossier pour une prise en charge urgente par un gastro-entérologue pédiatrique! Je ne suis pas loin de penser qu'il doit être plus simple d'obtenir un rendez-vous avec un ministre qu'avec ces médecins là!!!

Toutes les journées se suivaient et se ressemblaient...
Les premiers mots au réveil alors que les paupières n'étaient même pas encore ouverte étaient "Rhooo non j'ai déjà mal au ventre... :-( " et la douleur ne faisait que grimper jusqu'au soir avec un pic de douleur à 9,5 , parfois 10/10 (sur son échelle de douleur) quand il se tordait en deux en hurlant comme si il fallait que le mal sorte par quelque part alors c'était parfois par la voix...

Nous avons enchaîné les insomnies et les nuits de quelques heures à peine et rien ne lui apportait soulagement... Pas même un bon vieux spasfon bien chimique ! :-(

Chaque semaine nous testions nouveau remède naturel et mettions en place un protocole de soin supplémentaire dans l'espoir d'apaiser enfin mon petit homme qui n'en pouvait plus de souffrir ainsi...

Il a raté l'école 5 semaines puis a fini par reprendre une fois qu'il avait appris à vivre avec un certain seuil de douleur : Entre 7et 8 il allait à l'école, et cela lui faisait du bien car cela lui occupait l'esprit et lui évitait de se focaliser sur son ventre, et au delà il était couché dans le canapé au calme avec une bouillotte...

Tout le temps où il soufrait je continuais mes recherches pour essayer de comprendre la cause de ce mal alors que rien dans notre univers familial ou scolaire aux dires de son institutrice n'avait changé.
Pour autant sa situation continuait de se dégrader et il avait désormais un mal de tête quasi permanent...

Je ne souhaite à aucune maman de voir son enfant souffrir ainsi !
Toutes ses heures de souffrance, je les passais sur internet épluchant les sites médicaux et forums à la recherche de remède naturels, chimique, miracle...
J'épluchais toutes les pistes une par une, expliquant à mon fils que je ne cesserai de chercher que lorsque nous aurions trouvé comment le soulager et le guérir !
Cela m'a pris près de 2 mois de recherches intensives nocturnes, d'où mes faibles fréquentation sur mes blogs ces derniers mois avant de découvrir que la cause du problème n'est pas toujours au même endroit que le mal...



Ma logique avait tendance à me faire croire que si il avait mal au ventre c'est qu'il avait un problème... au ventre!
Plus précisément, puisqu'il avait le côlon truffé de chapelets de ganglions, il avait forcément un problème... au côlon!
Alors pendant 3 mois nous avons essayé de soigner son côlon, de calmer son inflammation, de lui  donner des fibres en quantité suffisante pour ne pas le constiper mais insuffisante pour l'irritation...
3 mois de régime alimentaire draconien avec des hauts et des bas aussi incompréhensibles qu'irréguliers...
Le même repas pouvait causer un pic de douleur une journée alors que la veille il était parfaitement bien passé... C'était à n'y rien comprendre!

Et puis au milieu de toutes mes recherches, j'ai fini par suivre une autre piste qui a enfin porté ses fruits...
La piste de l'hypochlorhydrie qui curieusement occasionnait exactement les mêmes symptômes que ceux du côlon irritable !

Ca alors !!!
Un manque d'acide Chlorhydrique  dans l'estomac provoquait une mauvaise décomposition dans l'estomac , ce qui entraînait une mauvaise assimilation dans l'intestin et donc des dégâts (Bon je vous la fait vraiment courte là mais c'est le principe!)

Et du jour où nous avons rajouté une dose de vinaigre de cidre Bio à la fin de tous ses repas, la douleur à commencer à régresser...
Jour après jour, semaine après semaine.
Nous lui donnions à l'aide d'une seringue qui faisait office de pipette doseuse, 2 ml de vinaigre (et 4ml de sirop de fraises pour atténuer le goût) et très vite c'est lui qui est devenu accroc à sa bouteille de vinaigre tant elle le soulageait !

Nous avons fini par obtenir le rendez-vous chez l'un des plus grand spécialistes de la métropole Lilloise en Gastro-pédiatrie après 3 semaines de traitement au vinaigre les douleurs avaient quasiment disparues !

Il a écouté mon récit avec attention pendant une demi-heure et alors que je lui demandais ce qu'il en pensait il me répondit qu'il n'avait absolument plus rien à m'apprendre, que j'avais effectué un travail remarquable de recherches et de diagnostique et m'a félicité pour la rapidité des soins car selon lui les protocoles de soins en milieu hospitaliers étaient bien plus long pour diagnostiquer ce mal...

En effet il aurait d'abord commencé par anéantir toute la flore bactérienne intestinale avec un "anti-bactérien de-la-mort-qui-tue" pour la re-ensemmencer  pendant quelques mois, ce qui aurait été sans effet, et alors seulement ils auraient eux aussi été chercher ailleurs la cause, envisageant alors les problèmes estomacaux...
Durée moyenne du diagnostique : 3 mois de délai moyen pour le RDV en urgence (6 à 8 le cas contraire ) + 3 mois encore de déstruction/re-ensemmencement + 1 mois minimum de test du reste....
Bref mon petit homme aurait souffert encore bien des jours et des nuits si je n'avais pas pris les choses en mains.
Je lui ai dit ma stupéfaction face à l'absence du simple test du vinaigre (ou du bicarbonate en cas d'hyperchlorhydrie qui présenterait les mêmes symptômes ) qui pourrait être proposé  avant tout protocole de soin afin d'épargner bien des souffrances, mais il se trouve qu'un protocole est un protocole et que cela ne se remet pas en cause de la sorte, même si il reconnaissait son incohérence!!!

Wé ! Donc c'est incohérent, on laisse souffrir des enfants mais "que voulez-vous c'est ainsi ma petite dame" !!!

Voilà !!! C'est précisément pour éviter cela que je viens de  prendre le temps de ce récit pour que je l'espère il puise aider à soulager bien des maux...

Aujourd'hui mon petit homme va nettement mieux...
Nous avons maintenu le vinaigre pendant 1 mois et demi et avons commencé le sevrage progressif afin d'habituer petit à petit son estomac à produire une plus grande quantité d'acide et les douleurs ne reviennent pas...
Il restera suivi quelques mois et aura des échos de contrôle pour vérifier la disparition des chapelets de ganglions, mais à priori il semble tiré d'affaire et enfin soulagé...

Donc si cet article vous a aidé, n'hésitez pas à laisser un petit commentaire pour les futurs lecteurs...
Merci et prenez soin de vous...

jeudi 12 mai 2016

Tests et critiques du Chufamix (appareil à faire des laits végétaux) by Fofie

Dans une famille nombreuse qui vit sans lactose, nous faisons une consommation impressionnante de laits végétaux...

Je vous avais déjà  fait un petit article sur le sujet disponible ici :

Avec un tout petit budget, vous imaginez bien que l'idée de faire mon lait moi même m'avait déjà traversé l'esprit... D'autant qu'il suffit de surfer un peu sur internet pour découvrir des articles qui vantent la facilité de réalisation, alors je m'étais lancée dans l'aventure avec mon blender et mes passettes...
J'avais obtenu un résultat granuleux, sableux dans le meilleurs des cas, dont au final personne n'avait voulu, pas même dans un bol de céréales chocolatées !
Alors j'avais fini par laisser tomber...

Et puis récemment j'ai fait le calcul :
Par mois, je dépense entre 50 et 65 euros de laits végétaux dans ma Biocoop préférée... Soit Plus de 700 euros par an ! OH MY GOD !!!! MON BUDGET VACANCES EN LAIT VEGETAUX !!! 
Et tout ça pour du lait de riz (soit l'un des plus pauvres nutritionellement parlant... en plus -Juste parce que les laits de noisettes, amandes, chanvre qui eux sont aumoins autant plus riches que plus chers- !)

Cela ne pouvait plus durer !!! 
Du coup je me suis renseignée sur les appareils pour faire du bon lait végétal, quit à m'équiper avec du matos de pro', vue notre consommation, ce devrait être assez rapidement amorti !

Globalement, il existe quelques machines, pour la plupart des blenders chauffants (merci mais ça j'ai déjà!) vendus avec la mention "laits végétaux, sauf que le résultat était très moyen (en ai eu un à tester une journée... sans la moindre conviction!)
Blender pour blender j'ai donc utilisé mon "Soup&Co" pour mixer mes graines car sa puissance est remarquable...
Il ne me restait plus qu'à trouver comment filtrer la mixture obtenue...
J'ai commencé avec un chinois mais les trous étaient trop gros...
J'ai testé avec un filtre à café permanent que j'aurais juré être une bonne idée mais qui s'est très vite retrouvé bouché, que j'ai dû rincer Trois fois pour trois-quarts de litre de lait au final... Bref ! Rien de bien concluant !
J'ai testé le lait de chanvre (pour les soupes et purées) puisqu'il paraît qu'il n'y a pas plus riche -au passage les gnômes n'y ont vu que du feu!-, celui d'amandes: mon préféré et celui de riz pour les enfants au quotidien...
Si la technique s'était affinée et le résultat était meilleurs, je ne me voyais pas sortir toute mon artillerie tous les matins.
J'en étais arrivée à me dire que j'allais retourner à la biocoop quand je suis tombée sur une vidéo du Chufamix sur youtube...


Il me semblait parfait, ne devait pas coûter bien cher au regard de la simplicité de l'accessoire, bref j'étais motivée pour investir !

Quand j'ai vu son prix j'étais horrifiée !!! Comment un simple pot de plastique avec un Tamis et un pilon pouvait être vendu 50 euros ?!?!?!?! 
Y'avait même pas le blender plongeant offert pour le prix!!!

Malgré cela, quelques références culinaires qui me semblent exigentes et que je suis depuis quelques mois en parlent régulièrement avec satisfaction... 
Alors j'ai fini par me laisser tenter, en gardant dans un coin de ma tête que je pouvais toujours le renvoyer en cas d'insatisfaction sans perdre grand chose et que le cas contraire, l'appareil serait amorti dès le deuxième mois de consommation ! Après tout, si tant de monde en disait du bien il devait bien y avoir une raison... :-)

Je suis donc passée par l'étape "commande en ligne" car curieusement la Biocoop ne distribue pas ce petit appareil qui pourrait lui faire perdre beaucoup d'euros à l'année :-P  

Et en recevant mon colis mes réactions dans l'ordre furent 

 - Oh! Il n'est pas blanc ! En photo j'aurais juré qu'il était blanc alors qu'en vrai il "beigeasse/déguelasse", on dirait un vieil appareil des années 60 qui a jauni avec le temps....Beurk! ça commence mal !

- Bon c'est aussi simple que cela en avait l'air... Pas de surprise ! Pas de petite astuce secrète invisible sur la photo et qui expliquerait le prix exorbitant...

- Ouch! Le pilon fait vraiment "plastique à deux balles", on dirait un vieux jouet de bain creux... Quelle horreur!!!!

+ Bon le tamis en métal à l'air solide c'est déjà ça...

- Le plastique du réceptacle est banal, et la graduation est à peine lisible, faut bien la chercher pour la trouver !

Concrètement deux solution s'offrent à moi : Soit son lait végétal est une grosse tuerie par je ne sais quel miracle, et j'accepte de le garder, soit il fait le même résultat que mon blender et mon filtre à café et il repart aussi sec à la poste sans même passer une nuit à la maison! C'est aussi simple que cela !

J'ai donc effectué mon test avec le lait de chanvre, qui est celui qui avait la texture la moins glamour avec le blender...

Et là : l'hallucination totale ! 
J'ai bien dû répéter "Ah wé quand même!" une bonne dizaine de fois en 5 minutes (en allumant le plongeur, en admirant la dispersion, en m'émerveillant devant la mousse onctueuse façon capuccino, en constatant l'incroyable richesse de la texture, en cherchant désespérément et en vain des fines particules qui auraient pû faire grogner les enfants....Et je ne cite pas tout pour ne pas vous gâcher le plaisir !!! lol
Tout cela, juste avant de penser que j'allais devoir supporter le "beigeasse/dégueulasse" et que je venais de comprendre pourquoi !!!

+ Le lait était incroyablement plus riche que tous mes tests précédents au blender ! Egalant largement la qualité vendue dans le commerce, voire carrément supérieure puisque rien n'a été pasteurisé pour être conservé!!!

+ Effectivement le Chufamix est pensé pour que les graines soient séparées du lait dans un compartiment de mixage étroit leur permettant d'être mixé infiniment plus fines que  dans un immense blender où elles sont emportées par le tourbillon de liquide !

Autre argument de poids :
+ En 5 minutes chrono (dont plus de 2 de mixage), le lait était prêt, embouteillé et le chufamix lavé tranquillement!!!
Record pulvérisé avec une préparation au blender, filtrage permanent et lavage de tout le matos à 13 minutes avec gros coup de speed !!!

Vous l'aurez compris, je suis conquise!
Cet accessoire (peut-on vraiment parler d'appareil?) est loin d'être parfait, mais les laits végétaux qu'il aide à fabriquer eux le sont !!!!

Bon sur ce je vous laisse, je dois aller tester le lait de pistaches ! 
Hummmmm... J'en salive d'avance !!!